DOSSIER

31 janvier 2010

Best of blogs cinéma : French posters, frères Coen et Avatar

Sur le web : Encore une journée à rester bien au chaud, devant son ordi, pour déguster la sélection des meilleurs posts de notre alliance de blogueurs cinéphiles. Enjoy !





Anderton

30 janvier 2010

Tinto Brass : remake "porno" de Caligula en 3D


Buzz : Tinto Brass tournera le premier film porno en 3D. C'est en tout cas ce qu'annoncent les médias. A tort. Car le père Tinto ne fait pas dans le film X mais dans l'érotisme. Nuance. Et ses films ont suscité bien des émois avant que les gros plans chirurgicaux d'accouplements se répandent sur la toile.
Tinto Brass tournera donc le premier film érotique en 3D de l'Histoire. Et ce sera un film historique, justement : le remake de son Caligula. Un film qu'il a renié parce que les producteurs américains y avaient inséré des scènes hardcore. Quand on vous dit que Tinto ne fait pas dans le porno !
Anderton

Concours In the Air : résultats


Buzz : Voici les résultats du concours In The Air, organisé par Cineblogywood, en association avec Paramount Pictures France et Way to Blue.



Audrey (77), Christophe (78), Christophe (33), David (34) et Franck (13)
ont chacun gagné
un lot comprenant un sac de voyage et des écouteurs couple
aux couleurs du film.

Bravo aux gagnants qui avaient répondu correctement à ces questions :

1) Dans In The Air, George Clooney interprète
...
a) un hypnotiseur de chèvres
b) un vendeur de café
c) un expert en licenciements

2) Jason Reitman, le réalisateur de In The Air, a également réalisé...
a) Ghostbusters
b) Juno
c) Very Bad Trip
Anderton
Copyright© 2009 DW STUDIOS L.L.C. and COLD SPRING PICTURES. All Rights Reserved

29 janvier 2010

Lost : 4 premières minutes de la saison 6


Buzz : ABC a envoyé à 815 chanceux une bouteille contenant une clé USB contenant une vidéo des quatre premières minutes du premier épisode de la saison 6 de Lost ! Les voici ci-dessous en attendant la diffusion de la série sur TF1 Vision (concours découvrir l'intégralité du 1er épisode en projo à TF1), 24 heures après sa diff aux States !

JD Salinger et le cinéma : la rencontre (presque) manquée


Artistes : Ah, le mythe Salinger ! L’écrivain existait bel et bien : la preuve, il est mort… reclus dans sa maison du New Hampshire, à l’âge de 91 ans. Les canards de Central Park sont désormais orphelins.
Salinger et le cinéma, c’est une rencontre qui n’a pas eu lieu. Et c’est tant mieux : les plus beaux films sont parfois ceux qui restent à l’état de rêves. Pourtant, de même que l’errance mélancolique du protagoniste de L’Attrape-cœurs Holden Caufield a engendré plus d’une chanson, elle a également irrigué le cinéma.
J’en vois 3 traces :

- tout d’abord, chez Wes Anderson. Impossible de ne pas songer à l’univers de l’écrivain quand on regarde la douce mélancolie dépressive dans laquelle baignent les membres de La famille Tenenbaum, ou bien les doux hurluberlus qui entourent Zizou dans La vie aquatique. Il en est de même pour le 1er film de son auteur, un petit chef-d’œuvre, qu’on dirait calqué sur L’Attrape-coeurs : Rushmore, qui raconte le désarroi existentiel d’un lycéen gagné par une folie douce. Avec Jason Schwartzmann et Bill Murray, deux figures salingeriennes, à deux stades de la vie. Il me semble d’ailleurs avoir lu de Wes Anderson lui-même que le prologue du Darjeeling Limited, Hotel Chevalier (Nathalie Portman et Jason Schwartzmann) était une adaptation déguisée d’une nouvelle de Salinger. Quelqu’un confirme ?

- Ensuite, chez Gus Van Sant, en particulier dans son film le plus décrié. D’apparence anodine, A la recherche de Forrester cumule les signes salingeriens : la figure de l’écrivain retiré, l’adolescent en crise existentielle et en quête de devenir. Peut-être un peu trop glamour, mais certainement écrit sous inspiration de Salinger.

24 Heures Chrono saison 8 : Jack va-t-il enfin mourir ?!!


A la Télé : Ça y est, Jack Bauer (Kiefer Sutherland) revient pour la 8e Saison de 24 Heures Chrono depuis une semaine sur Fox aux USA. Souvenez –vous : on l’a quitté après une 7e journée bien compliquée, où après avoir déjoué les plans de son ancien et infidèle Lieutenant Tony Almeida, détruit une partie de la maison blanche et salopé la moitié de Washington, Jack finissait mal en point sur un lit d’hôpital, à un toucher rectal de la mort !
Jack passe sur la côte Ouest
La saison 7 était de l’avis des fans, une des meilleures, bien loin de l’indigestion familiale provoquée par la saison 6. Aussi pour la 8e saison, que tout le monde annonce comme la dernière, la production a mis le paquet. Le teaser UK promo qui déchire se regarde ci-dessous.

28 janvier 2010

Le Baltringue : Du très, très, très lourd !



En salles : Nous ne sommes qu’en janvier, et à défaut de connaître le film de l’année, on a déjà le titre de l’année : Le Baltringue avec une affiche sortie direct des eighties et un casting plus qu’improbable. Pensez donc en tête d’affiche dans le rôle titre (comme une évidence, en fait) Vincent Lagaf’ (notez l’apostrophe après le F…). Pour l’accompagner, on peut imaginer que Philippe Cura n’était pas le premier choix, mais le premier à accepter.
Enfin, à la manivelle le Cecil B 2000 du french-polar-rigolo j’ai nommé Cyril Sebas, déjà responsable des 170.000 entrées de Gomez et Tavares 2 !

Numéro 9 : 9 raisons d'acheter le Blu-ray



En DVD et Blu-ray : A l'inverse total de James Cameron qui bluffe le public par le réalisme des personnages de synthèse dans Avatar, Shane Acker a décidé de mettre en scène dans Numéro 9 de poupées aux expressions limitées. Et, miracle, il parvient à leur donner vie et à les rendre attachantes ! Ce n'est pas la moindre des qualités de ce film d'animation, qui sort en Blu-ray et en DVD chez M6 Vidéo. Démonstration en 9 points :
  1. Un conte intelligent. La folie meurtrière des hommes a conduit l'humanité à sa perte. Avant de trépasser, un savant insuffle la vie à une poupée de chiffon affublée du numéro 9 dans le dos. Le monde étrange et inquiétant qu'elle découvre est celui d'une cité marquée par les stigmates d'un conflit dévastateur. Très vite, 9 se rend compte qu'il n'est pas seul au sein des ruines... Cette quête des origines est l'occasion pour le réalisateur Shane Acker de dénoncer l'irresponsabilité des hommes et leur bellicisme. Il pointe également, à travers ses personnages en toile, les mécanismes de la domination et de la violence sociales. Pour mieux souligner la fragilité de la vie, son mystère, sa beauté.
  2. Des personnages pleins de vie. Parvenir à donner vie à de grossières poupées de toile et de chiffon, aux coutures apparentes et aux expressions limitées, il fallait le faire ! Et Acker réussit à rendre attachants ces héros improbables. Au point que les rares apparitions d'humains font un peu tache car trop caricaturaux. Mais l'animation n'a rien à envier à un film de Pixar.
  3. Un casting sans faute. La réussite des personnages tient aussi à l'interprétation des comédiens qui leur prêtent leur voix : Elijah Wood, Christopher Plummer, Martin Landau, John C. Reilly, Crispin Glover et Jennifer Connelly.

27 janvier 2010

Avatar 2 : le pitch exclusif !



Buzz : Après plusieurs semaines d'enquête, l'équipe de Cineblogywood a enfin pu découvrir l'histoire d'Avatar 2, la suite tant attendue du méga blockbuster de James Cameron. En exclusivité, nous vous livrons l'histoire. Tenez-vous bien : dans Avatar 2, les Na'vis vont sur Terre et prennent l'apparence d'humains. Forcément, c'est moins spectaculaire. Voici deux clichés tirés du film :

Photo ci-dessus : Neytiri (Zoe Saldana) et Jake Sully (Sam Worthington) se rendent à un concert des Jonas Brothers. Jake a visiblement retrouvé l'usage de ses jambes mais pas de ses oreilles. Ses lunettes spéciales lui permettent de voir Neytiri en Na'vi. Celles de Neytiri l'empêchent de voir l'immonde t-shirt de Jake.
Moment spectaculaire en 3D : l'un des Jonas Brothers saute dans le public, tout le monde se pousse sauf Jake qui amortit la chute du chanteur boutonneux. Il reste paralysé. Neytiri feule de rage.

Photo ci-dessous :  Neytiri découvre le Happy Hour dans un bar de Manhattan et soupire en écoutant Tom LaBrousse, un vendeur de chaussures orthopédiques, raconter les ficelles de son métier. 
Moment spectaculaire en 3D : Tom, tout exalté lorsqu'il évoque la grande convention Orthopaedic Show de Santa Fe, renverse une coupelle de pistaches et son Cherry Coke.



Vivement la sortie en 2015 !
Anderton

La Princesse et la Grenouille : Moi, j’y crôa !



En salles : Evidemment, je vous ai déjà parlé environ 1000 fois de ma visite des studios Disney pour la promo de  La Princesse et la Grenouille, de ma rencontre avec John Lasseter ainsi que les réalisateurs du film et les principaux dessinateurs - cf mon Disney Trip. A l’époque (en septembre 2009 !), je n’avais vu que 20 minutes du film et ensuite les commentaires élogieux de ses principaux artisans avait fini de me séduire.
Et puis, c’est comme un souvenir de vacances : elle était belle, elle sentait bon, elle était souple, et quand il a fallu la revoir, j’ai eu quelques doutes : mon imagination n’avait-elle pas embelli mon souvenir, qui dépasserait forcément la réalité ? En plus, les Américains ayant été si enthousiastes sur la qualité de leur travail, je me suis dit : "Tu en attends trop". Mais comme Lasseter est un leader exceptionnel avec une aura incroyable, en dix minutes, il m’avait plus convaincu que le plus ardent des pasteurs anglosaxons... Et bien ça a marché !

26 janvier 2010

In the Air : In the mood for love and planes



En salles : Thank you for smoking, Juno, et maintenant In the Air... Jason Reitman, fils de Ghostbusters, déboule littéralement dans le paysage cinématographique sur un sans faute ! Avec In the air, il réussit l’alliance de la comédie romantique et de la satire sociale, finement ancrée dans l’Amérique contemporaine du chômage et de la WorldCompany. En narrant les errements existentiels d’un professionnel du licenciement (George Clooney) aux quatre coins des US, il frappe juste et se rapproche de Billy Wilder – le sarcasme en moins.
Comédie satirico-romantique
On pouvait s’attendre à une énième intrigue sur le quarantenaire qui ouvre ses yeux sur le monde qui l’entoure grâce à l’amour – comme l’a si bien transcendé Harold Ramis avec Un jour sans fin. Eh bien, oui, on l’a, mais pas que ! Car l’intelligence du scénario de Jason Reitman – tiré d’un roman de Walter Kirn – réside dans sa façon de déjouer les codes, tout en les incluant dans sa trame. Résultat : on est à la fois constamment surpris et totalement rassuré de se trouver dans l’univers cocoonesque de la comédie romantique de la grande époque (Wilder, McCarey, Capra…). Petite curiosité : bien que tourné en 2009, l’action du film se déroule en février 2010 – soit une légère note d’anticipation. Malin !

Box-office : Avatar torpille Titanic



En salles : Bleu comme un iceberg… il fallait s’en douter : Avatar a coulé Titanic au box-office mondial. "Après seulement 6 semaines d'exploitation, le film de science-fiction vient de dépasser les 1 843 000 000 $ de recettes qu'avait amassé Titanic, 12 ans plus tôt", écrit Allociné. Et ce n’est pas fini, les analystes évoquent un résultat final de l’ordre de 3 milliards de dollars !
Les Français n’ont pas fait la fine bouche sur ce blockbuster 3D : avec 125 millions de dollars, la France est le deuxième pays au monde où Avatar a eu le plus de succès, derrière les Etats-Unis mais devant la Chine ! (voir la liste des pays les plus lucratifs chez nos potes de Cinefeed).

Festival de Cannes : Tim Burton, président du jury 2010




Artistes : Si l’hirondelle ne fait pas le printemps, Tim Burton, oui. Outre la sortie en salles du très attendu Alice au pays des merveilles le 7 avril 2010, le cinéaste présidera le jury du 63e Festival de Cannes, du 12 au 23 mai. "C'est la première fois qu'un créateur venu de l'animation préside le jury du Festival de Cannes", a indiqué mardi dans un communiqué Gilles Jacob, le président du festival. "Que sa douce folie et son humour gothique envahissent la Croisette et ce sera Noël pour tout le monde", a-t-il ajouté.

25 janvier 2010

Maxime Leroux : gueule d’allumé, voix de chien




Artistes : Il avait une gueule – en gros, Depardieu en brun – un regard allumé, mais c’est la voix off du chien Baxter qui l’a fait connaître. Maxime Leroux est décédé ce week-end à 58 ans.
De la race des Bernard-Pierre Donnadieu, Marc Barbé ou Jean-Pierre Bisson, il en impose par sa carrure, son tempérament. Et son regard. Peu concerné par le vedettariat, on l’a néanmoins tous vu en second rôle inquiétant, et magnétique. Sa dernière apparition, Sans arme, ni haine ni violence de Jean-Paul Rouve.

Je retiendrais deux prestations, rares mais marquantes :
  • Faut-il aimer Mathilde ? (1992) de Edwin Baily, aux côtés d’une Dominique Blanc en héroïne border line
  • Le fils du requin (1992) d’Agnès Merlet, en père d’enfants qui basculent dans la délinquance. Grand film méconnu sur l’enfance, entre Truffaut et Ken Loach
Et puis, outre ses très nombreuses prestations télévisuelles et théâtrales, il restera à jamais comme LA voix de Baxter (1992 – décidément, son année !), de Jérôme Boivin, scénario de Jacques Audiard, l’histoire d’un chien passant de maître en maître, et narrée du point de vue…du chien. Voix blanche et métallique, Maxime Leroux était parvenu à traduire l’impassibilité de l’animal face à des propriétaires plus ou moins attentionnés, plus ou moins affectueux, plus ou moins violents. Un petit chef-d’œuvre dans son genre.
Travis Bickle

I Love You, Man : bromance en DVD


En DVD : Seinfeld a déclaré qu'on ne se fait pas d'amis après 30 ans. Ses vrais potes, on se les fait à l'école, voire à la fac mais pas après. Parce qu'on a moins de choses à partager et qu'on n'en a plus besoin, a-t-il ajouté. Une réflexion qui est au coeur de I Love You, Man, qui sort en DVD chez Paramount Home Entertainment.
Sur le point de se marier, Peter Klaven (Paul Rudd) se rend compte qu'il n'a pas de meilleur ami à qui demander de devenir son témoin. Le voici donc obligé de participer à des man dates, des "rendez-vous à potes", et c'est la cata. Pas facile de se trouver un copain, d'autant que Peter est plutôt proche des femmes et qu'il est un peu coincé. Après plusieurs rencards ringards, Peter tombe par hasard sur Sydney Fife (Jason Segel), un drôle de type à l'honnêteté désarmante. Peter succombe.

24 janvier 2010

Best of blogs cinéma : Lovely Bones, Clint, César et James Cameron

Sur le web : De l'analyse ! Des résultats ! Des récompenses ! De la parodie ! C'est tout ça le Best Of. Et par best Of, on veut dire : le meilleur de notre production à notre petite assoce de blogueurs cinéphiles, hein ! On n'a pas la grosse tête à ce point. Enjoy !





Anderton

23 janvier 2010

Zach Galifianakis : vidéos hilarantes


Artistes : Il est gros, roux, barbu et porte un patronyme imprononçable pour qui ne parle pas grec. La totale des handicaps pour se faire un nom à Hollywood. Et pourtant, Zach Galifianakis est devenu une acteur incontournable en un film, mais quel film : Very Bad Trip.
Le bonhomme a imposé son humour particulier, lui qui excelle à interpréter les désaxés, les grands malades, les prostrés qui soudain pètent un câble... Au-delà de ses rôles à la télé et au cinéma (Mission G, Into the Wild, Jackpot), Galifianakis a aussi derrière lui une carrière de stand-up. Et ce n'est pas joli quand Zach s'en prend à une spectatrice trop bavarde. Il a aussi fait du rap ! La preuve avec cette vidéo hilarante de Can't Tell Me Nothing de Kanye West.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Et je vous recommande de regarder ci-dessous ses interviews de stars Between Two Ferns. C'est à se pisser dessus !

Un an d'Obama : comédie ou horreur ?



Sur le web : Il y a un an, Barack Obama prenait officiellement fonction à la Maison Blanche. Un an plus tard, l'heure est bilan : espoirs, joies, difficultés, déception, succès... Pro et anti n'ont forcément pas la même vision de la politique menée par le président américain.
Slate a eu la bonne idée d'imaginer que cette première année de présidence pourrait donner lieu à un film. Sans Will Smith dans le rôle principal mais avec le vrai Obama. Et d'imaginer deux trailers : l'un pour un "feel good movie", l'autre pour un film d'horreur. C'est drôle et bien fait. A regarder ci-dessous.

22 janvier 2010

Mila Kunis, sexy voyeuse qui s'exhibe



Sexy Stars : A l'affiche du Livre d'Eli, Mila Kunis reste pour moi à jamais associée à That's the 70's Show. Sexy, petite (son copain l'appelle "Hobbit" !) et grande gueule. La Miss prend la pose (lascive) dans l'édition de février d'Esquire. Regardez la vidéo ci-dessous.

Invictus emballe les Français



En salles : Les Français aiment Clint Eastwood. A l’issue de sa première semaine d’exploitation, Invictus totalise 866.723 entrées en France, a indiqué Warner France. Il s'agit de "la meilleure première semaine pour un film de Clint Eastwood en France à ce jour". Le record de Gran Torino (865 828 entrées France pour la 1e semaine) est donc battu.
Invictus bénéfice de 68% de "haute satisfaction" - taux mesuré à la sortie des salles et comptabilisant la proportion de spectateurs très satisfaits. Clint a su séduire les amoureux du 7e art et du rugby puisque, dixit Warner, "le succès du film est particulièrement important dans le Sud de la France, et notamment dans le Sud-Ouest".
Une bonne nouvelle pour Le Fils à Jo ? Cette comédie de Philippe Guillard, avec Gérard Lanvin et Olivier Marchal, tourne aussi autour de l'Ovalie. Réponse en octobre 2010, date de la sortie.
Anderton

21 janvier 2010

Star Wars : strip-tease au Bordello



Sexy stars : Tous ceux qui ont fantasmé sur la Princesse Leia en bikini dans Le Retour du Jedi ou sur Rachel/Jennifer Aniston déguisée en Princesse Leia en bikini dans Friends, tous ceux-là donc materont avec la bave aux lèvres la vidéo ci-dessous sur un show au Bordello, un club de strip-tease à Los Angeles. Cela s'appelle  Star Wars Burlesque !

20 janvier 2010

Concours In The Air


CONCOURS CLOS

Buzz : En association avec Paramount Pictures France et Way to Blue, Cineblogywood organise un concours à l'occasion de la sortie de In The Air le 27 janvier 2010.



A gagner :
Du 1er au 5e prix :
5 sacs de voyage et 5 écouteurs couple

Pour gagner l'un de ces lots, vous devez répondre correctement aux trois questions ci-dessous :

1) Dans In The Air, George Clooney interprète
...
a) un hypnotiseur de chèvres
b) un vendeur de café
c) un expert en licenciements

2) Jason Reitman, le réalisateur de In The Air, a également réalisé...
a) Ghostbusters
b) Juno
c) Very Bad Trip

3) Combien de personnes répondront correctement aux deux questions ci-dessus ? (Si plus de 10 participants trouvent le bon nombre, un tirage au sort sera effectué entre toutes les bonnes réponses)

Date limite de participation vendredi 29 janvier 2010 à 18h ! Bonne chance !
Anderton
Copyright© 2009 DW STUDIOS L.L.C. and COLD SPRING PICTURES. All Rights Reserved

Heroes : teaser en français pour Hiro



A la Télé : Heroes revient sur le petit écran français. Sur France 4, précisément. L'occasion pour Masi Oka, qui interprète Hiro Nakamura, de prononcer quelques mots en français. Le teaser se regarde ci-dessous.

19 janvier 2010

James Cameron présente Laser Cats 5



Buzz : Alors qu'Avatar a fait son premier mort, James Cameron est passé à son projet suivant : Laser Cats 5 ! Of course, il s'agit d'un sketch du Saturday Night Live avec Andy Samberg, Bill Hader, Sigourney Weaver et James Cameron himself. Attention, c'est une parodie qui ne fera rire que les plus geeks d'entre vous. La vidéo se regarde ci-dessous.

Buf : clip sur 25 ans d'effets spéciaux



Buzz : La French Touch existe aussi dans le domaine des effets spéciaux. En 25 ans, Buf s'est imposé comme l'une des sociétés de FX  incontournables. La boîte à l'origine du Bullet-time popularisé par Matrix a d'ailleurs compilé quelques unes de ses réalisations notables, des clips de Gondry et des Rolling Stones aux pubs Orangina en passant par Harry Potter, The Dark Knight, Matrix, Avatar (photo ci-dessus, mais pas dans la compile) ou Arthur et les Minimoys.
Et ce clip "buffant", à voir sur Fubiz, montre même les premières images de Splice de Vincenzo Natali (Cube, Paris Je T'Aime) avec Adrian Brody. Enjoy !
Anderton (tuyauté par Johnson & Johnson)

Avatar, un film anti-américain prisé des Français



En salles : Encensé par la critique (meilleur film aux Golden Globes) et adulé par le public, Avatar est devenu un phénomène de société par l'ampleur de son succès. Les réactions sont enthousiastes. On frôle l'unanimité, même si certains reprochent au film son histoire peu originale et son message new age simpliste, à l'instar de Travis Bickle sur Cineblogywood (lire Avatar : premières impressions) - mais contrairement à Marcel Martial et moi.
Et pourtant, une partie des conservateurs américains se déchaîne contre le film de James Cameron : ces citoyens bien à droite reprochent en effet à Avatar d'être un film anti-américain.

18 janvier 2010

Golden Globes Cinéma 2009 : Avatar, meilleur film



Buzz : James Cameron is the king of the world again. Il a reçu dimanche le Golden Globe du meilleur réalisateur et celui du meilleur film pour Avatar. Sinon, Marion Cotillard et Jacques Audiard repartent bredouilles. L'intégralité des résultats ci-dessous.


Meilleur réalisateur : James Cameron (Avatar)
Autres réalisateurs en compétition : Kathryn Bigelow (Démineurs), Clint Eastwood (Invictus), Jason Reitman (In The Air), Quentin Tarantino (Inglourious Basterds)


Meilleur film - Drame : Avatar
Autres films en compétition : Démineurs, Inglourious Basterds, Precious, In The Air


Meilleure interprétation féminine - Drame : Sandra Bullock (The Blind Side)
Autres actrices en compétition : Emily Blunt (The Young Victoria), Helen Mirren (The Last Station), Carey Mulligan (An Education), Gabourey Sidibe (Precious)


Meilleure interprétation masculine - Drame : Jeff Bridges (Crazy Heart)
Autres acteurs en compétition : George Clooney (In The Air), Colin Firth (A Single Man), Morgan Freeman (Invictus), Tobey Maguire (Brothers)


Meilleur film - Comédie ou Comédie musicale : Very Bad Trip
Autres films en compétition : (500) Days Of Summer, Pas Si Simple, Julie & Julia, Nine

17 janvier 2010

Avatar : la scène de sexe non censurée

Sur le web : L'un des attraits de l'édition Blu-ray et DVD d'Avatar sera la scène de sexe non censurée, bande de pervers. Grâce à @Praska, qui l'a publiée sur Vie de Geek pas besoin d'attendre : la voici en intégralité. Attention, c'est pas pour les Schtroumpfs ! Enjoy !
Anderton

Kick-Ass : poster badass !



Buzz : Y a rien à dire. Chaque nouvelle affiche, chaque nouveau trailer de Kick-Ass suscite un geekasme. La preuve avec cette nouvelle affiche spectaculaire.
Il ne reste qu'à espérer que l'adaptation de la BD signée Mark Millar et John Romita Jr sera à la hauteur du buzz qu'elle suscite. Réalisé par Matthew Vaughn (Layer Cake, Stardust), Kick-Ass réunit Aaron Johnson, Chloe Moretz, Christopher Mintz-Plasse (McLovin dans Super Grave), Mark Strong (Sherlock Holmes) et Nicolas Cage.
Gracias a Uruloki por el poster badass kick-ass !
Anderton

L'Agence Tous Risques : trailer



Buzz : Considérée en son temps (les années 80) comme la série la plus violente de la télé américaine (et oui !), The A-Team aka L'Agence Tous Risques nous revient sur grand écran. Avec un casting qui nous fera oublier George Peppard & co : Liam Neeson, Bradley Cooper (Very Bad Trip), Sharlto Copley (District-9), Quinton Jackson, Jessica Biel, Patrick Wilson (Watchmen Les Gardiens). A noter que deux anciens de la série feront une apparition : Dirk Benedict et Dwight Schultz - pas Mr T donc.
Réalisé par Joe Carnahan (Mi$e à Prix), The A-Team sera un blockbuster chargé de scène d'actions. La preuve avec le trailer ci-dessous.

Best of blogs cinéma : folie, concours, 3D et dépression

Sur le web : Si comme Flo, vous vous remettez difficilement d'une cascade effectuée sur le tournage de The A-Team, restez allongé(e) et appréciez notre sélection hebdomadaire de bons posts. Enjoy !





Anderton

16 janvier 2010

Haïti Téléthon : George Clooney sera M.C.



Artistes : Devant l'ampleur de la catastrophe en Haïti, les artistes aussi se mobilisent pour récolter des fonds. Aux States, un téléthon sera organisé le 22 janvier sur MTV et ce sera George Clooney et Wyclef Jean qui présenteront la cérémonie. Dans le monde du cinéma, Brad Pitt et Angelina Jolie ainsi que Ben Stiller (entre autres) se mobilisent pour envoyer de l'argent aux victimes. L'acteur-réalisateur de Tonnerre sous les Tropiques était déjà engagé dans une action sur l'île via sa fondation Stillerstrong.org (cf. la vidéo ci-dessous).
En France, Anthony Kavanagh veut organiser également un téléthon en faveur des survivants du tremblement de terre. En attendant une décision des chaînes de télévision, vous pouvez envoyer vos dons en ligne à la Fondation de France ou à la Croix-Rouge. Ayiti, tchiembé rèd !
source : BBC News
Anderton


Brothers : Au nom du Frère…

En salles : Après avoir brillamment disséqué les liens familiaux et les tensions inhérentes au conflit irlandais dans des chefs d’œuvre tels que My Left Foot, Au Nom du Père ou The Boxer, Jim Sheridan a entamé un tournant américain en 2004 avec In America. Après Get Rich or Dye Tryin’, écrit par 50 Cent, Jim Sheridan clôt sa trilogie avec Brothers, en salle le 3 février. Et ça envoie du lourd, du vrai.
Sam s'en va-t-en guerre
On a quitté l’Irlande du Nord pour un bled américain très middle-classien où vivent Sam (Tobey Maguire) et Grace (Natalie Portman) avec leurs deux petites filles trop jolies. La petite famille est belle, la petite famille est soudée, même quand le frère de Sam, alias Oncle Tommy (Jake Gyllenhaal) sort de taule pour se faire entretenir. Mais Sam est soldat et un beau jour, il doit partir en Afghanistan pour servir la glorieuse patrie. C’est dur pour Grace, et pour les petites aussi, mais c’est la vie. C’est encore plus dur lorsque l’hélicoptère dans lequel "Captain" Sam survole la zone de guerre est catapulté par une roquette ennemie. Sam is dead. Enfin, c’est ce qu’on dit. Heureusement, Oncle Tommy est là pour faire rire les petites et craquer sur la femme endeuillée de son frère ennemi/chéri… Du coup, quand Sam revient miraculeusement au pays avec un lourd secret et après avoir traversé l’enfer, ça devient bordélique.

15 janvier 2010

Après la 3D, voici la 1-D !

Sur le web : Avatar révolutionne le cinéma avec sa 3D époustouflante. De quoi donner des idées aux producteurs d'Hollywood, toujours prêts à inventer de nouveaux procédés qui créent le buzz et font déplacer les foules.
Dans cette perspective, Slate a inventé un concept radical : la 1-D ! Tous les films pourraient être facilement adaptés. La preuve en images, ci-dessous.



Boardwalk Empire : Scorsese au pilote



Buzz : Une série sur l'Amérique de la prohibition. Un scénariste des Soprano (Terence Winter). Steve Buscemi et Michael Shannon au casting (entre autres). HBO à la production. Et un pilote réalisé par Martin Scorsese. J'en connais qui se paluchent pour moins que ça.
Cela s'appelle Boardwalk Empire et le trailer se regarde ci-dessous.

14 janvier 2010

Star Wars Adidas : teaser de stars



Buzz : Il y avait la marche de l'Empire ; désormais, tu pourras marcher comme l'Empire... avec tes Adidas Star Wars aux pieds. Un teaser est dispo avec des tas de guest stars : Snoop Dog, David Beckham, les Daft Punk, Darth Vader (ou Dark Vador pour les plus anciens)... Les vaisseaux spatiaux se mêlent aux b-boys, les frappes de baseball font des bruits de sabre laser, bref, c'est une vidéo WTF, pour reprendre l'expression de @BenjaminLG, qui me l'a fait découvrir.
La grande nouvelle, c'est que la Marche de l'Empire a pu être remixée façon hip-hop. Ce que John Williams avait toujours refusé, au grand regret d'IAM. Allez, le teaser se mire ci-dessous.

13 janvier 2010

Eric Rohmer, le Woody Allen français



Artistes : Finesse des dialogues, précision diabolique des scénarios, beauté et sensualité des actrices, sens aigu du cadrage, admirable choix des décors, génie du lieu : au-delà du caractère parfois un poil trop littéraire des intrigues sentimentales, Eric Rohmer qui vient de décéder à 89 ans apparaît comme un véritable auteur, créateur d’un univers reconnaissable entre tous.
Avec des caractéristiques qui l’apparentent à une sorte de Woody Allen à la française : régularité de sa production, comédiens fétiches, découvreur de nouveaux talents, sens de l’humour et de l’ironie, références littéraires assumées (Pascal, Marivaux…), dominante de films contemporains intemporels truffée d’intrusions perçantes dans l’Histoire. La preuve par 13 !

- La Collectionneuse (1967) : pour redécouvrir les joies de l’ennui dans le Saint-Trop’ d’avant Eddie Barclay. Avec la pulpeuse Haidée Politoff, et la sœur de Brigitte Bardot, Mijou.
- Ma nuit chez Maud (1969) : chef-d’œuvre pascalien auvergnat. Jean-Louis Trintignant partagé entre la blonde Marie-Christine Barrault et la brune Françoise Fabian – on le comprend…
- Le Genou de Claire (1970) : ou le Lac d’Annecy érotisé par le charme d’Aurora Cornu – quel nom ! – et de Béatrice Romand. Et Jean-Claude Brialy.
- Perceval le Gallois (1978) : le Moyen-Age reconstitué dans du carton-pâte, et déclamé par Fabrice Lucchini. Faut aimer…
- Le Beau mariage (1982) : le moins connu de la série Comédie et proverbes. A redécouvrir dare-dare, pour André Dussolier et Béatrice Romand.
- Pauline à la plage (1983) : Arielle Dombasle-Pascal Greggory-Simon de la Brosse-Fedor Atkine en Normandie : sans commentaires ! Le plus solaire, et le plus triste des Rohmer.
- Les Nuits de la pleine lune (1984) : Marne la Vallée-Boffil-Fabrice Lucchini envoûtent la regrettée Pascale Ogier habillée par Dorothée Bis, dans son plus beau rôle. Musique d’Elli & Jacno. Cultissime : le film eighties par excellence !. 350 000 entrées à Paris – le hit de Rohmer
- Le Rayon Vert (1986) : un été à Biarritz. Lion d’Or à Venise. 1er film pré-diffusé par Canal Plus avant même sa sortie en salles.
- L’Amie de mon amie (1987) : Cergy-Pontoise comme jamais vu, le bellâtre François-Eric Gendron, la charnelle Emmanuelle Chaulet.
- L’Arbre, le maire et la médiathèque (1993) : Rohmer, chroniqueur politique de la débâcle socialiste aux régionales de 1992. Avec le trio infernal Pascal Greggory-Arielle Dombasle-Fabrice Lucchini.
- Conte d’été (1995) : portrait de l’artiste Rohmer en Melvil Poupaud joueur de guitare, en pleine hésitation sentimentale. Son meilleur film ?
- L’Anglaise et le Duc (2001) : une vision décalée de la Révolution française, qui valut une sérieuse polémique au cinéaste. Caméra numérique et décors composés de tableaux originaux peints à l’huile. Une véritable expérience cinématographique, digne du trip expérimental d’Antonioni, Le Mystère Oberwald.
- Les Amours d’Astrée et Céladon (2006) : le conte de fées pastoral de d’Urfé, l’ultime film du cinéaste. Un pied de nez à la vieillesse, une ode à la jeunesse éternelle. Outre Jocelyn Quivrin, on y retrouve la sublime Cécile Cassel, et de charmantes donzelles…

Bref, de quoi vérifier l’influence majeure d’un cinéaste trop souvent et trop facilement caricaturé – hein, Marcel Martial !!. Et de constater dans le même temps en quoi cet héritier prolifique des moralistes des Lumières demeure un auteur rare et novateur dans un paysage cinématographique français gagné par le merchandising et la facilité. Et dont les films constituent avec le temps de précieux témoignages sociologiques sur la société française.
Travis Bickle

12 janvier 2010

Warren Beatty : l'hommage de ses maîtresses inconnues



Sexy Stars : Warren Beatty est connu pour son exceptionnel talent (avec Orson Welles, il est le seul artiste à avoir été nommé aux Oscars dans quatre catégories différentes) et pour sa libido. En clair, c'est un gros baiseur. Une biographie publiée aux States indique qu'il aurait couché avec 12.775 femmes. Vous avez bien lu : moitié moins que le tableau de chasse de Marcel Martial.
Parmi les conquètes de Beatty, citons Madonna, Diane Keaton, Joan Collins, Julie Christie, Natalie Wood... et plein, plein de coups d'un soir (ou de n'importe quel moment de la journée, d'ailleurs). Parmi ces inconnues, quelques unes ont évoqué sur Vanity Fair leurs ébats de manière lapidaire. Florilège :
  • Gladys H., infirmière à Beverly Hills :
    "Warren est venu pour se faire vacciner contre la grippe. Je lui ai fait une injection. Et puis, c'est lui qui m'en a fait une."
  • Mahina K., employée d'hôtel à Maui :
    "La plupart des touristes laissent un pourboire de 5 dollars. Warren m'a laissé quelque chose de plus personnel."
  • Soeur Rachelle, nonne à San Diego :
    "J'ai fait voeu de chasteté, pas de stupidité."
  • Kelly S., hydrothérapeute du côlon, Palm Springs :
    "Ce fut la première fois que j'ai pratiqué un lavement du côlon qui s'est terminé par un happy ending."
Retrouvez d'autres témoignages qui font mouche sur Vanity Fair. Pour info, la bio sur Warren Beatty - Star: How Warren Beatty Seduced America - doit être top car elle est signée Peter Biskind, qui nous a déjà régalé avec deux livres-cultes : Le Nouvel Hollywood sur les cinéastes US des années 70 (Scorsese, Coppola, Beatty...) et Sexe, Mensonge et Hollywood sur le ciné US indépendant des années 90-2000.
Légende photo : Warren Beatty et Faye Dunaway dans le mythique Bonnie & Clyde d'Arthur Penn (souvenirs, souvenirs, cher Travis Bickle...).
Anderton

11 janvier 2010

Avatar peut nuire gravement à votre santé



En salles : Il fallait s'y attendre. Avatar rend malade. Vraiment. Pas de la même façon que Cloverfield qui pouvait filer la nausée (encore que la 3D semble donner des migraines à certains) mais parce qu'en sortant de cette plongée de 2h40 dans un monde féérique, certains spectateurs font une sorte d'Avatar blues. Une déprime, voire une dépression, lors du retour au réel. La preuve sur ce forum Avatar qui réunit des fans absolus. Bon, cela explique peut-être cela. Reste que James Cameron a réussi à rendre patratac un autre cinéaste.

10 janvier 2010

It Might Get Loud : trailer rock en stock



Buzz : Si dans votre conception du rock, des noms comme Pascal Obispo ou Dick Rivers reviennent en boucle dans votre esprit, alors il est temps de partir en vacances à Sun City.
En revanche, si les noms de Jack White, The Edge ou Jimmy Page vous disent quelque chose en termes de guitare, forcément ça vous démange !
Ça gratte !
Davis Guggenheim, le réalisateur du brillant doc avec Al Gore : Une Vérité qui Dérange, a eu la grande idée de réunir trois des plus grands guitaristes de rock actuels en confrontant leurs points de vue sur l’instrument de légende qu’est la guitare électrique. Et, à la fin, un bœuf de ouf ! Le film terminé en 2008 peine à trouver sa route jusqu’à nos écrans.
On l’a aperçu au Festival du film américain de Deauville 2009 en septembre… Donc on guette une éventuelle sortie vidéo. Si vous avez des infos, dites-le nous !
En attendant ça se regarde et ça s’écoute ci-dessous !

Best of blogs cinéma : Bullock, blogger, VoD et 007

Sur le web : Il fait froid ? Réchauffez-vous avec les infos brûlantes de notre association de blogueurs cinéphiles. Enjoy !





Anderton

08 janvier 2010

Kick-Ass : un trailer saignant !



Buzz : Nouveau trailer de Kick-Ass, nouvelle tuerie ! Et le film laisse entrevoir plein de références : Superman, Spider-Man, Taxi Driver, Scarface, Watchmen... La bande-annonce se mire ci-dessous. Attention, ce n'est pas pour les fillettes !

Michael Cera et Alyssa Milano intègrent Jersey Shore



Artistes : Michael Cera et Alyssa Milano se transforment respectivement en Guido et en vraie pouffe du New Jersey. Juste histoire de rendre "hommage" à l'émission vulgos donc culte (hein, Benjamin LG ?) Jersey Shore. Regardez les vidéos ci-dessous.

07 janvier 2010

Disney gâte les blogueurs américains et britanniques



Buzz : Cela fait belle lurette que les studios d'Hollywood considèrent les blogueurs américains comme des relais d'information, voire des partenaires, au même titre que les médias traditionnels. /Film, Comingsoon, Cinematical, FirstShowing, The Movie Blog et tant d'autres sont régulièrement invités aux projections presse, aux junkets pour rencontrer des talents, à des visites de studios...Les majors leur refilent même des extraits inédits ou des photos en exclu. Et elles les couvrent même de cadeaux ou de collectibles à la sortie des films.
Deux exemples récents : Disney-Pixar a envoyé à FirstShowing un superbe et ingénieux livre sur Alice au Pays des merveilles (découvrez notre dossier : trailer, photos, buzz...). Et pour la sortie de La Princesse et la Grenouille, John Lasseter s'est fendu d'un message vidéo adressé spécialement aux blogueurs britanniques. Regardez ces deux vidéos ci-dessous.

Les James Bond revus par Sam Mendes



Sur le web : Sam Mendes devrait réaliser le 23e James Bond (cliquez pour découvrir infos, photos et vidéos sur la franchise). Et si le cinéaste avait réalisé toutes les précédentes aventures de 007 ? Selon Slate, cela aurait donné des titres comme :
  • Dr. No ... Well, Maybe ... I'm Not Sure 
  • Thundernoballs 
  • You're Only Gay Twice
  • License To Kill Yourself...
Méchant mais drôle ! Découvrez toute la liste sur Slate.
Anderton

La Princesse et la Grenouille : trailer plein de baisers




Buzz : De Blanche-Neige et les sept nains à Belle et le Clochard, les tendres baisers ne manquent pas dans les dessins animés de Walt Disney. Hommage à ces classiques embrassades dans le nouveau trailer de La Princesse et la Grenouille à voir ci-dessous.

Iron Man 2 et Tron L'Héritage : T-shirts brillants





Buzz : Histoire de frimer dans les soirées, voici un T-shirt Iron Man 2 (découvrez ici notre dossier : trailers, photos, infos, buzz...) et des T-shirts et hoodie (un sweat à capuche, quoi)  Tron L'Héritage aka Tron Legacy. Particularité : ils brillent dans l'obscurité ! Le premier s'achète sur Marvel Shop et les seconds étaient soumis au vote sur Threadless.
Hoodie trouvé via GeekTyrant
Anderton

06 janvier 2010

Avatar - Pocahontas même combat



Buzz : Les critiques les plus répandues à l'encontre d'Avatar concernent l'histoire. Certains n'hésitent d'ailleurs pas à faire le parallèle avec Danse avec les Loups ou Pocahontas, comme en témoigne ce visuel drôle et méchant (un double clic pour agrandir la photo). Enjoy... ou pas !
Anderton tuyauté par Johnson & Johnson

Quand James Cameron jouait Les Nuls

Artistes : Si Avatar est un aussi grand succès, c'est parce que James Cameron ne passe pas son temps à se frictionner les cheveux sur les tournages. Revoyez cette fausse pub hilarante des Nuls qui date des années 90.



Et découvrez ci-dessous la même pub avec Sam Raimi, Luc Besson et Michel Blanc (excellent !)

Conversation secrète : autoportrait de Coppola en apprenti-sorcier



En salles : Coppola pour clore 2009 (précipitez-vous sur Tetro !), Coppola pour débuter 2010 : que demander de plus ?! Carlotta ressort en ce tout début d’année l’œuvre la plus méconnue du réalisateur d’Apocalypse Now, malgré sa Palme d’Or décrochée en 1974 : Conversation secrète.
Tourné entre les deux Parrains, Conversation secrète s’inscrit dans la veine intimiste du cinéaste, aux côtés des Gens de la pluie, Peggy Sue ou Jardins de pierre. En plein scandale du Watergate, le film dresse le portait d’Harry Caul – subtilement incarné par un Gene Hackman méconnaissable – un être hostile à toute forme de communication, réduit à sa fonction première : technicien du son, spécialiste des écoutes clandestines. Pris à son propre jeu, le film décrit sa lente descente aux enfers, qui s’achève sur un saisissant solo de saxo.
Un film qui se regarde autant qu’il s’écoute
Dans la lignée des Trois jours du Condor de Sydney Pollack ou de A cause d’un assassinat d’Alan J. Pakula, le film baigne dans l’atmosphère paranoïaque du Watergate. Il témoigne également du sens visionnaire de Francis Coppola qui nous mettait alors en garde contre l’omniprésence des techniques de surveillance dans nos vies privées. Au point de les réduire à une irréductible solitude. Un constat tragique, pour un film qu’il faut bien qualifier d’un poil désespérant !

Translate this blog