lundi 29 avril 2013

Upside Down : Kirsten Dunst marche-t-elle au plafond avec des semelles magnétiques ?


En salles :  "Si tu dois mourir aujourd’hui, tu mourras. Alors, relaxe-toi et vas-y !" S’il n’était pas philosophe avant le début du tournage "plus que rock and roll" d’Upside Down, le réalisateur argentin Juan Solanas l’est certainement devenu après avoir dû se "battre comme un chien" pour aller au bout de son projet cinématographique, jugé "a priori infaisable", sans "rien lâcher ou renier".


Upside Down, c’est une histoire d’amour contrariée entre Adam (Jim Sturgess) et Eve (Kirsten Dunst), habitants de deux mondes que tout sépare, à commencer par leur différence de gravité. Une idée de scénario née d’une image qui s’est imposée à Solanas comme une évidence, un beau matin. Celle "de deux montagnes qui se touchent presque" avec en leur sommet un garçon regardant vers le haut une fille qui le contemple d’en bas… enfin vers le haut, pour elle, alors que pour lui, en bas... Houlala… Avant d’y perdre son latin, regardons la bande annonce ci-dessous.

Cauchemar et surprises géniales

Cette image, source d’inspiration des "milliards d’autres idées" de l’univers visuel éblouissant d’Upside Down, Juan Solanas l’a dévoilée, le 10 avril dans un français impeccable, au public parisien de sa master class à la Gaîté lyrique, à l’occasion de laquelle il n’a pas été avare en documents personnels et anecdotes qui sentent le vécu. Une conférence sans langue de bois, où le réalisateur, T-shirt décontracté et lunettes à monture noire trendy, s’est ouvert sur sa conception de "la gestion de crise d’un tournage qui peut parfois virer au cauchemar", mais peut aussi réserver son lot de "surprises géniales".


Du story-board d’origine, aux prévisualisations en 3D, en passant par les rushes en studio et les paramètres techniques des plans... une invitation à en savoir plus sur ce challenge technique, réalisé "à l’arrache absolue, sans aucun filet", avec un budget serré de 60 millions de dollars pour 54 jours de tournage. Vous saurez ainsi épater vos copains, dès la sortie de la séance du film, en leur révélant si Kirsten Dunst et Jim Sturgess marchent au plafond avec des semelles magnétiques. Ou pas.

Rachael

Aucun commentaire: