samedi 18 mai 2013

Cannes 2013 : les meilleurs videoblogs

Sur le web : Depuis quelques années, il est possible de suivre le Festival de Cannes via des videoblogs, des video diaries, bref des émissions vidéos diffusées sur le web. Et il y en a de très bonnes. Petit florilège de mes "Cannes web shows" préférés.


Cannes Inside
Quatrième saison pour Cannes Inside, une émission concoctée par la team Vodkaster. Le principe : des Insiders (ou Insidos) font part de leurs impressions après les projo, plus ou moins à chaud. Il s'agit principalement de journalistes et de blogueurs (Jacky Goldberg des Inrocks, Isabelle Régnier du Monde, Aurélien Ferenczi de Télérama, David Honnorat de Vodkaster, Alex Hervaud de partout sur le web...), auxquels s'ajoutent des pros du 7e art (Gilles Jacob, Michel Reilhac...). Ces critiques express sont entrecoupées de petites scènes marrantes tournées à Cannes et dans les environs.
D'accord ou pas avec les interviewés (même si en général, je n'ai forcément pas vu les films), j'apprécie la qualité de leurs propos : leurs commentaires sont intelligents et ils arrivent à cerner un film en deux-trois phrases, souvent avec beaucoup de style. Et la sincérité est au rendez-vous : ils encensent ou ils descendent sans chercher à prendre de gants. Ils n'hésitent pas non plus à confier leurs doutes. Des propos de cinéphiles, quoi.
L'autre grand intérêt de l'émission tenait, à mes yeux, au présentateur, Henry Michel. Pendant trois ans, le bonhomme jouait les MC, alternant avec bonheur les vannes les plus fines et les blagues un peu grasses. Et il me faisait bien bidonner. Cette année, Henry a lâché l'affaire et ce sont les Insiders eux-mêmes qui présentent l'émission. Le résultat est inégal, moins drôle mais bon, l'émission garde encore son intérêt. En tout cas, je veux aller jusqu'au bout de la saison. Allez, les gars, on y croit.
Le site de Cannes Inside



Cannes Cocktail
Henry Michel a quitté le navire Cannes Inside (ce fut un choc donc) pour rejoindre le yacht Arte avec un nouveau concept : Cannes Cocktail (ce fut une joie). Au bar du boat, Michel prépare les drinks tout en balayant l'actu (ou la non actu) cannoise. Il est accompagné d'un "petit candide", Clément Andreoli, sorte de Pierrot lunaire et mutique, spécialiste des analyses marketing (la study-case de la night). C'est un peu Henry golo et Clément golio. Le tout est réalisé par Bertrand Degove, qui officia également sur Cannes Inside.
A l'heure de l'apéro, on se prend des bar(re)s de rire. Bon, vous l'avez compris, je suis fan d'Henry Michel. C'est lui qui écrit l'émission et c'est fin, c'est con, c'est très drôle. Et puis, comme l'atteste le générique, il a une belle voix, Henry. Ce mec ira loin, même si le yacht reste à quai.
Le site de Cannes Cocktail



Après la Séance à Cannes
Lancé par une bande de blogueurs (Mehdi Omaïs, Jean-Victor Houët, Mathieu Gayet, Mathieu Crucq and co), Après la séance s'est imposée comme L'émission de cinéma indépendante et 100% blogo. Le concept : un débat en plateau entre plusieurs blogueurs et quelques petits sujets sur l'actu du 7e art. Les petites maladresses du début disparaissent progressivement. Certes, la diction sur certains sujets laisse parfois à désirer mais dans l'ensemble, c'est de plus en plus pro. Pour son déplacement sur la Croisette, l'équipe enchaîne les interviews de blogueurs en sorties de projo (les interviewés s'expriment bien et offrent des points de vue pertinents) et les interviews de talents présents au festival. Moins présent à l'image que pour la version parisienne (dans laquelle il anime le débat), Mehdi Omaïs lance les sujets avec la même pêche. On ne peut que féliciter l'équipe qui est aujourd'hui associée à MSN : un beau chemin parcouru.


Après la Séance à Cannes - Jeudi 16 mai par apreslaseance

Empire Cannes videoblogisode
A mes yeux, Empire est le meilleur magazine de cinéma "populaire" et c'est peut-être pour ça que j'y suis abonné. Bon, la revue est anglaise et donc son point de vue manque de perspective sur le cinéma mondial hors Etats-Unis et Grande-Bretagne. Mais les analyses sont pointues, les entretiens passionnants, la maquette vivante et il y a cet humour so british qui donne du recul à l'ensemble. La classe. On retrouve toute ces qualités dans le Cannes Videoblogisode et cela tient beaucoup à la personnalité de son présentateur, Chris Hewitt. Un bonhomme qui peut évoquer la 66e édition du Festival en indiquant que 66 est sa position sexuelle préférée mérite toute notre attention. Evidemment, ce n'est que de la V.O. Il faut donc bien comprendre l'anglais (et l'accent anglais) pour saisir toutes les nuances de vannes.
Le site de Empire à Cannes
Suivez @ChrisHewitt



Anderton

Enregistrer un commentaire