CANNES 2024

samedi 3 mars 2018

César 2018 : les moments forts de la soirée - VIDEOS

Buzz : Cela fait deux ans de suite que je loupe la cérémonie des César. Bon, à chaque fois, j'avais une bonne excuse (un anniversaire en 2017, Black Panther en 2018). Du coup, je suis allé voir sur Twitter ce qui s'est passé (découvrez le palmarès complet) et je vous ai compilé les moments forts pour vous éviter de les chercher à votre tour. Le maître de cérémonie Manu Payet m'a semblé au top, Penelope Cruz (César d'honneur) a été très émue, il y a eu de la danse et des chants, des discours engagés et un moment gênant mais prévu comme tel. Découvrez le résumé de la soirée ci-dessous.



En mode même pas peur, Manu Payet a lancé la soirée comme une cérémonie à Hollywood, en chantant et dansant. Et en déconnant.



Bien chauffé par cette intro rythmée, le Manu a pris la guitare plus tard dans la soirée pour rendre un hommage à 120 Battements par minute en chantant. Et toujours en déconnant.



Star de la soirée, Penelope Cruz a été très émue de recevoir son César d'honneur des mains de Marion Cotillard et Pedro Almodovar. Elle a remercié l'assemblée et rendu un hommage vibrant à la France en français. Elle a aussi été touchée d'entendre Manu Payet lui proposer un Orangina en espagnol. Javier Bardem a ri aussi mais Manu n'a pas insisté.






Robin Campillo et Pierre Lemaître ont profité de leur discours pour rendre hommage aux combattants et victimes du sida, aux migrants, aux sans abri. Manu Payet est redevenu sérieux pour évoquer "Et maintenant on agit", afin de mettre un terme aux violences faites aux femmes.




Humour glacé qui n'a pas fait rire tout le monde quand Blanche Gardin a demandé si les actrices pouvaient encore coucher pour obtenir des rôles...




Mais le vrai moment gênant de la soirée a été préparé, avec un Monsieur Poulpe en grande forme.


Outre le César du public, un César du meilleur compte Instagram a également été remis.



Sinon, Finnegan Oldfield ne recevra pas le César du Fair-play : il a été bien vénère de ne pas avoir reçu le César du meilleur espoir masculin.


D'ailleurs, le César du Fair-play, c'est Marina Foïs qui le mérite.



Dany Boon a pour sa part reçu le César du public (sic) pour Raid Dingue. Avec Line Renaud, il a rendu hommage à Johnny Hallyday.



Anderton

Aucun commentaire: