Dossier Super Bowl

mardi 6 juillet 2021

Richard Donner : "Mais il est noir !", la révélation de L'Arme fatale

L'Arme fatale Richard Donner Mel Gibson Danny Glover CINEBLOGYWOOD


Artiste : Richard Donner nous a quittés, à l'âge de 91 ans. Comme beaucoup d'amoureux du cinéma, je suis triste tant le cinéaste m'a procuré d'intenses émotions avec Superman, La Malédiction, Les Goonies et L'Arme fatale. Le réalisateur était brillant et, pas si fréquent à Hollywood,  l'homme n'était pas mal non plus. En témoigne cette anecdote à propos du casting de L'Arme fatale (Lethal Weapon, 1987).


En 2013, j'étais en vacances en Floride (bon, ça fait un peu, "je me la pète") et en zappant, je tombe sur un documentaire génial diffusé sur HBO : Casting by (2012). Réalisé par Tom Donahue, il met en lumière l'incroyable talent de Marion Dougherty, directrice de casting qui a lancé la carrière ou donné leur chance à des acteurs comme Robert Duvall, Dustin Hoffmann, Jon Voight, Glenn Close et tant d'autres.

Parmi les nombreux talents qui lui rendent hommage, Richard Donner explique à quel point le rôle de Dougherty dans le casting de L'Arme fatale a été crucial. Dans le doc, un extrait (que je n'ai malheureusement pas pu trouver) montre le cinéaste s'exprimant publiquement. Il raconte que Marion lui a soumis le nom de Danny Glover pour le rôle de Roger Murtaugh. "Mais il est noir ! Le rôle n'est pas écrit pour un homme noir", se rappelle Donner, devant un public hilare. Mais le cinéaste, très sérieux et un peu fâché par cette réaction, lève le doigt pour faire taire les rires : "J'ai honte de l'avouer mais elle a révélé mon préjugé et cela a changé ma vie".

Qu'un cinéaste reconnu puisse admettre publiquement s'être trompé et surtout, s'être trompé sur un sujet aussi sensible, en dit long sur la personnalité de Richard Donner. Par ailleurs, je vous recommande chaudement Casting By, qui rend compte du travail de l'ombre des responsables de casting, et tout particulièrement de celui de Marion Dougherty (lire la chronique du Amsterdam News). A quand un Oscar pour cette profession ?

Anderton

Aucun commentaire: