CANNES 2024

jeudi 6 août 2020

Diva : Dominique Pinon, l'original "Me in public"

Buzz : Le meme "Me in Public/My headphones", qui oppose la photo d'un gars vénère avec des écouteurs et le visuel d'une chanson toute mimi, a son équivalent cinématographique. A savoir : Dominique Pinon dans Diva (1981) de Jean-Jacques Beneix.



Certes, le meme est tiré de Le Pire stagiaire : le rappeur, épisode dans lequel Greg Guillotin rend JNR bien VNR.



Le visage du jeune rappeur a suscité le meme "Me in public" :




Mais les cinéphiles savent que ce meme a déjà été exploité au cinéma dans Diva, premier film de Jean-Jacques Beineix et premier film de Dominique Pinon. Ce dernier incarne un tueur à la coupe de skinhead, qui est affublé en permanence d'un écouteur à l'oreille. Attention SPOILER : alors qu'on imagine qu'il écoute des morceaux punk ou rock bien destroy, on découvre à la fin du film que son personnage kiffe en fait la musette.


Je n'ai pas revu Diva depuis bien, bien longtemps. Je ne sais donc pas s'il a bien vieilli. A sa sortie, le film avait créé l'événement, amenant certains critiques à évoquer une nouvelle Nouvelle vague, caractérisée par un esprit punk et des images très léchées. Une démarche dans laquelle s'est engouffrée Luc Besson, notamment, et dans laquelle Beineix s'est perdu, avec son deuxième long-métrage, La Lune dans le caniveau

Anderton

Aucun commentaire: