CANNES 2024

vendredi 28 octobre 2022

Lino Ventura : un livre qui met le paquet

Lino Ventura livre CINEBLOGYWOOD

A lire : En cette saison de la châtaigne, Philippe Lombard nous balance un ouvrage complet sur Lino Ventura, "le vrai, 200 livres hiver comme été". Le titre est sobre et direct : Lino Ventura, le livre coup de poing ! Au sommaire : une bio fouillée, une filmo entièrement décryptée, une palanquée d'infos, d'anecdotes et de répliques. Le tout dans un emballage soigné.


Il y a de quoi en faire un fromage, du petit Parmesan. Né en Italie en 1919, Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura débarque en France, avec sa mamma, au milieu des années 1920. Pas simple de s'acclimater. L'école, c'est pas son truc, d'autant qu'on se moque du "rital". Le Lino encaisse, trace sa route, devient star du catch puis tâte du cinéma, avec la bénédiction de Gabin. Mine de rien, il enchaîne les petits rôles sans s'y croire. Mais il impose sa carrure, son regard, sa présence. Abonné aux personnages de malfrats ou de flics, il ouvre son répertoire grâce à des cinéastes qui perçoivent son talent. Michel Audiard le jette dans la comédie. Le comédien est méfiant mais dans ce genre aussi, il fait mouche. Progressivement, son jeu s'affine, à l'inverse de sa silhouette. Ventura pèse dans le game. Il sait ce qu'il veut et ce qu'il veut, c'est d'abord connaître les motivations de son personnage. A la lecture du script ou sur le plateau, il pose des tas de questions. Exigeant disent les uns, chiant disent les autres mais chacun vante l'implication sans faille du bonhomme. Côté perso, Lino Ventura est discret, droit, généreux. Papa aimant, fidèle en amitié. Coléreux, aussi. Et grand bouffeur. 

Si, comme moi, vous connaissez un peu tout ça, la vie, l'oeuvre et tout le tintouin, vous serez ravis d'en reprendre une belle tranche. D'abord parce que Philippe Lombard est allé puiser ses infos dans une masse de sources (livres, journaux, émissions TV ou radio) dont il a extrait la moëlle, avec juste ce qu'il faut de gras. Mais c'est pas le tout, reste à mettre en forme. Et là, l'auteur nous a mitonné des textes bien troussés qu'on déguste avec plaisir. En plusieurs chapitres chronologiques, Lombard revient sur le parcours de Ventura, sa personnalité entière mais attachante et l'intégrale de sa filmographie, avec également des entrées thématiques (ses partenaires de cinéma, son combat pour l'association Perce-Neige, ses scènes cultes). Le tout ponctué de toute une série de pastilles sur des anecdotes ou des répliques cultes. En prime, une maquette colorée, qui regorge de photos et d'affiches de films. Chaque double page est un plaisir pour les yeux. Y a pas à dire, il sait y faire, le Lombard. Le livre est publié chez Hugo Image et il est indispensable.

Anderton



Aucun commentaire: