Dossier Super Bowl

mardi 10 décembre 2019

Baptiste S01 : Tchéky Karyo mène l'enquête

En DVD : Spin-off de la série The Missing, Baptiste débarque en vidéo pour une saison 1 qui tient toutes ses promesses. Avec un Tchéky Karyo qui reprend son rôle d'enquêteur empathique et pugnace.



Dans le coeur d'Amsterdam, il y a des porcs qui sommeillent... Le fameux quartier rouge n'est pas une attraction touristique. Les jeunes femmes qui s'exhibent en vitrine sont surtout des victimes. En visite chez sa fille, à Amsterdam, Julien Baptiste est contacté par son ancienne compagne, qui est officier de police aux Pays-Bas : elle veut qu'il l'aide à retrouver une prostituée qui a disparu. Son oncle erre dans la ville, également à sa recherche. Enquêteur hors pair, Baptiste se met rapidement sur une piste qui s'avère parsemée de chausse-trape.


Je dois avouer que je n'ai vu aucun épisode des deux saisons de The Missing, dont j'ai pourtant lu beaucoup de bien. Comme son titre l'indique, la série conçue et écrite par les frères Harry et Jack Williams s'intéresse à des disparitions non élucidées. Son succès et la popularité de son personnage récurrent, Julien Baptiste, ont incité les frangins à produire ce spin-off. On y découvre un Baptiste qui boite et dont le bras droit semble paralysé. La cicatrice sur sa tête reste discrète. N'ayant pas vu The Missing, j'en ai déduit qu'il s'est remis d'un AVC. En fait, il a été opéré d'une tumeur. Mais tout cela n'est pas très important : cette saison 1 peut être découverte sans connaître les événements l'ayant précédé.

Voici donc un ex-flic diminué mais toujours aussi déterminé lorsqu'il s'agit de suivre une piste. Rien ne peut se mettre en travers de son chemin. Il surmonte les obstacles grâce à sa volonté de fer et son art de la persuasion. Jamais de flingue, ni de coups de poing mais un sens aiguisé de la déduction et de l'analyse associé à une facilité oratoire évidente. Même s'il est parfois en proie au doute et à l'échec, Baptiste ne s'avoue jamais battu et rebondit de plus belle, encouragé ou piqué au vif par sa femme. Tchéky Karyo, qui a souvent interprété des personnages hargneux, pour ne pas dire enragés, aborde ici son rôle avec beaucoup de bienveillance et de douceur. Sans jamais chercher à susciter la pitié, il incarne un type bien, qui se fait une haute idée de sa mission. 

Scénar de grand art

Ce bon Samaritain dévoué et désintéressé, que le spectateur trouve tout de suite attachant, évolue au coeur d'une ville magnifiquement photographiée mais dont les frères Williams dévoile tout le côté sordide. Chaque épisode introduit un nouveau personnage et chacun d'eux vit avec un traumatisme, psychologique ou physique, qui se révèle progressivement jusqu'à s'intégrer dans le récit. Du grand art scénaristique qui se traduit par un enchaînement de rebondissements et de fausses pistes, que le réalisateur Börkur Sigborsson met en scène sur un rythme alerte. Ces six épisodes prenants s'achèvent sur un final haletant et riche en surprises.


Dans son édition DVD, Koba Films propose une interview de Tchéky Karyo par l'ami Fred Teper pour L'Atelier d'images. Le comédien y revient sur le succès de The Missing, son plaisir de jouer Julien Baptiste et les différences entre les acteurs français et leurs homologues britanniques. Tom Hollander (Bohemian Rhapsody) et Jessica Raine (Patrick Melrose) figurent d'ailleurs au générique de cette première saison. On attend la deuxième avec impatience.

Anderton


Aucun commentaire: