Dossier Super Bowl

dimanche 4 février 2024

Comics - L'art de Lee Bermejo en grand format

Lee Bermejo Batman BD comics CINEBLOGYWOOD

Urban Comics nous comble en éditant, en grand format s'il vous plaît, deux albums de bande dessinée illustrés par Lee Bermejo. L'un en solo est consacré à Batman (Cher Détective), l'autre avec Mattson Tomlin au scénario nous emmène dans un duel impitoyable à travers le temps et l'espace (A Vicious Circle Tome 1). Deux splendeurs.


Cher Détective assemble plus de 40 couvertures alternatives réalisées par Bermejo pour Detective Comics, entre 2029 et 2022. Lesquelles sont entrecoupées de lettres anonymes adressées au Chevalier noir. Des missives moqueuses et menaçantes, raturées, à moitié codées, écrites par un ennemi à l'esprit assurément dérangé. Ce qui frappe dans ce recueil, c'est l'incroyable cohérence des couvertures qui, ainsi associées, semblent en effet raconter une histoire. On y voit Batman se préparer, répondre à l'appel du commissaire Gordon, rouler à tombeau ouvert, sauter d'un building sa cape déployée, se battre, sauver un innocent, s'en prendre plein la gueule.

Dans A Vicious Circle Tome 1, Mattson Tomlin et Lee Bermejo nous font pénétrer dans la maison d'une famille afro-américaine. Tout respire le bonheur, même si la radio nous indique que le récit se déroule à l'époque de la ségrégation. Le gentil papa s'avère inquiétant quand il rappelle sèchement à son fils que celui-ci n'a pas le droit de descendre à la cave. Et pour cause, tout en bas d'un escalier, dans une petite pièce fermée par un quatuor d'épais cadenas, est enfermé un homme masqué et entravé par de lourdes chaînes. Le récit s'apprête à basculer pour nous entraîner dans une traque où proie et chasseur se confondent.

Bravo à Urban Comics d'avoir choisi le grand format pour mettre en valeur l'art de Lee Bermejo. Son dessin réaliste et inquiétant, son remarquable emploi des couleurs, son travail sur les ombres font de chaque case une toile méticuleuse de laquelle les personnages semblent jaillir. Leur épiderme comme la texture de leurs vêtements ou des objets révèlent d'incroyables détails. Le lecteur est ainsi plongé au plus près de l'action, dans un univers sombre et violent, peuplé d'effrayants rictus, animé par des combats brutaux. Dans A Vicious Circle, Bermejo fait également basculer son style, pour passer à un dessin davantage "à plat" et très coloré mais toujours aussi expressif et dynamique, avant de fondre ses deux approches tandis que le récit de Tomlin s'emballe avant de se terminer sur un monumental cliffhanger illustré sur une pleine page. Hâte de lire le deuxième tome, qui paraîtra le 1er mars prochain.

En attendant, savourez ces deux albums, magnifiques écrins au talent de Lee Bermejo.

Anderton



Aucun commentaire: