11 décembre 2009

Avatar : premières impressions



Travis Bickle a pu assister ce vendredi à la deuxième projection presse d'Avatar (ouverte à plusieurs blogueurs), dans une salle des Champs-Elysées. Voici son compte-rendu. D'autres suivront - celui de Marcellus Wallace notamment. Bref, y aura débat au sein de la rédaction de Cineblogywood. A Travis de dégainer le premier.
Anderton

En salles (très bientôt) : Avec feu Stanley Kubrick, Terence Malick et Jean-Paul Rappenick...euh Rappeneau – cherchez l'intrus ! -, James Cameron fait partie du club des réal qui pondent un film tous les 10-15 ans. C'est dire l'attente qu'il suscite. Surtout, après le méga-carton Titanic, comment allait-il rebondir ?
Avec Avatar (découvrez notre dossier : trailer, photos, buzz...),, on allait voir ce qu'on allait voir : une révolution cinématographique – pas moins. L'homme est réputé pour sa mégalomanie. Je l'attendais néanmoins avec une certaine bienveillance, Cameron ayant réussi avec Titanic l'impossible alliance du film catastrophe et de la chronique proustienne. Oui, j'assume, je vais très bien, et n'ai rien fumé !


La révolution en marche
Alors, après avoir passé le contrôle de sécurité, subi une fouille au corps, m'être délesté de mon mobile, chaussé les magnifiques lunettes indispensables pour visionner le film en 3D, la révolution pouvait se mettre en marche.
Incontestablement, le pari technique et visuel est gagné haut la main. On est scotché par la fluidité des mouvements de caméra, la netteté des traits des personnages virtuels et la précision des mouvements des yeux et des lèvres. Et puis, la beauté graphique des paysages de la planète Pandora, - en particulier sa faune et sa flore rappellent à la fois Fantasia de Disney, Jurassic Park de Spielberg et Aliens de...Cameron - achève de nous conforter dans l'idée que oui, Cameron est en train de signer une film historique sur une trame ultra-classique, mais ultra-efficace de l'insider en terre inconue.
Message, métaphysique et 3D ne font pas bon ménage
Et puis, patatras ! Au bout d'une heure, soudainement, on ne sait pourquoi, Cameron, - faute de confiance dans son scénario ? par prétention ? - décide de truffer son western virtuel d'un message philosophico-ecolo-messianico-new age ultra-gonflant !! Et là, plombage absolu, la révolution ne s'en remettra jamais. Le temps passe longuement, très longuement. Et résigné de regretter La forêt d'Emeraude de John Boorman, Le seigneur des Anneaux de Peter Jackson, Terminator, Aliens ou Titanic.
Et le comble, c'est que Cameron en oublie complètement la 3D. Là où dans la première heure, il en jouait cinématographiquement (niveaux et profondeurs de champs, inserts en gros plan), il filme les combats finaux comme s'il filmait... Aliens. Certes, avec masculinitude, mais sans tirer parti de la 3D.
Au total, donc, merci James pour la prouesse technique et ton savoir-faire pour filmer les scènes d'action. Mais s'il-te-plaît, James, laisse la philosophie aux philosophes, la politique aux politiques, la religion au vestiaire ! Du coup, j'attends avec impatience la short version de ce pensum de 2h40, tout de même...et pas dans 12 ans !
Découvrez les critiques de Chandleyr sur Buzzmygeek et de Flo sur Filmgeek
Travis Bickle

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Sympa, cette critique. Et surtout, honnête. Je me ferai mon idée moi-même mercredi prochain !

chandleyr a dit…

On était à la même séance, mais on a pas du voir le même film visiblement :)

M.B. a dit…

Je confirme les propos de Chandleyr, nous n'avons vraiment pas du voir le même film.
Jamais 2h41 ne seront passés aussi vite. Avatar est une merveille.

Anonyme a dit…

et toi tu devrais laissé tombé les critiques et les laissés au ... Critiques?

Bernard Pivot a dit…

En revanche toi, tu devrais laisser tomber l'orthographe et les conjugaisons !!

Anonyme a dit…

Juste une remarque sur l'individu qui se permet de critiquer.

Tu es bien le genre de mec que l'on aime pas fréquenter.

Critiquer c'est une chose.

Mais de là à faire le mec qui snobe le travail d'un réalisateur car il ne supporte pas certaine chose, comme si la majorité des gens ne les supporté pas aussi.

Bref, retourne lire des livres, ou encore regarder des films qui parle de rien mais qui ont le truc pour nous le faire avaler avec ce "rien du tout avec passion".

C'est vrai quoi, tu n'aime pas l'expression de la philosophie, celle de la politique et de la religion? et bien mon chère cela fait partit de la vie et de sa diversité.

Pour finir, toi qui à aimé seigneur des anneaux, titanic, aliens ou encore terminator sache qu'il y a des messages dans certains film et que comme le disent un grand nombres de personnes, c'est juste que ta pas accroché, la magie n'a pas opéré alors arrête avec tes remarques bidon "manque de ceci, manque de cela et puis les messages qui passe par ce film", à travers les films que ta kiffé il y avait aussi des messages et de manque le truc c'est que ta pas kiffé donc la prochaine fois résume:

"j'ai pas kiffé"

Sa évite que l'on te prenne pour un mec qui veut faire genre, il sait de quoi il parle.

Ce qui explique que même avec des gros producteur tu ne ferai probablement que de la merde comme beaucoup de critique ou "grosse gueule sortit de l'ombre pour jouer un rôle qui ne leur va pas".

Anderton a dit…

Juste une remarque sur Anonyme qui se permet de critiquer Travis Bickle. Quoi que tu penses, et que tu tentes d'expliquer gauchement avec des fautes d'orthographe et un ton fielleux, chacun a le droit d'avoir son opinion sur un film. Surtout si elle s'appuie sur une argumentation et, si possible, un peu de style - deux choses qui te font défaut. Tu sembles avoir adorer "Avatar", Travis l'a juste apprécié, sans plus, et il a même été un peu déçu par le discours de James Cameron. Cela ne signifie pas que l'un d'entre vous a raison et que l'autre a tort. Ce sont deux appréciations, point barre.
Maintenant, tu as l'air de très mal le vivre. C'est dommage pour tes nerfs : respire un bon coup, tu verras, ça ira mieux. Tu as le droit d'exprimer ton opinion, si possible en apportant une contribution enrichissante mais pas de balancer ton fiel et tes insultes qui ne rendent service ni à toi ni au film.
Et à te lire, je peux t'assurer que c'est plus toi qui as besoin de retourner lire des livres. Allez, je ne t'en veux pas, c'est Noël. Gros poutou.

Anonyme a dit…

J'ai aimé ce film, rien à dire de spécial.

Pour les deux, trois, chamailleries, je ne prends parti pour aucun.

En observant un minimum, on se rend compte que chacun se plaint de telle chose dans un "com" de l'autre qui se trouve être au-dessus en agissant d'une manière qu'eux-même n'apprécie pas ou condamne, ironique à souhait voir hypocrite (anderson/anonyme)

Exemple anderson et anonyme, joyeux noël à tous deux.

Je vous aime mais, j'hésite à vous épouser.

Anonyme a dit…

Le film était agréable.

Anderton, bien qu'anonyme du dessus à tout à fait raison.

Je tiens à te rappeler ceci, avant de se moquer de l'orthographe d'une personne, il est nécessaire d'être "clean".

En français standard, "juste" a le sens de "équitable"(au sens de justice), "seulement" convient mieux.

Normalement le mot "et" n'est pas précédé d'une virgule. "avoir adorer" il faut un participe passé.

Pour indiquer une action récente, on utilise "venir+infinitif", par ex: je viens d'arriver.

Idem, normalement le mot "et" n'est pas précédé d'une virgule. Normalement on met une virgule à la gauche de "mais".

Sans oublier, la structure de ton pavé.

Bref, Poutou à tout les deux.

Anderton a dit…

Cher Anonyme (chais plus lequel, y en a tellement ici),
Tu as raison, avant de pointer du doigt, il faut être certain de ne pas avoir les ongles sales. Cela m'apprendra à ne pas me relire. Maintenant, quitte à recevoir des leçons d'orthographe et de grammaire, je pense que "propre" aurait été plus correct que "clean" en "français standard", héhé.
Sur le participe passé, rien à dire (se relire, toujours se relire...) ; sur la place de la virgule avant "et", y a débat, my dear ! "Et" doit être précédé d'une virgule s'il s'agit de deux actions qui n'ont rien à voir ensemble. Ex : "Anonyme a ouvert sa fenêtre, et il s'est mis à pleuvoir". Reste que c'est une règle très peu usitée, voire abandonnée. Tout fout le camp !
Quant à la structure de mon pavé (m'accuserais-tu au passage de faire trop long, dis donc ?), elle peut heurter ta sensibilité mais il te faut accepter l'idée qu'elle traduit un état d'esprit aussi défaillant soit-il. Comme le style, quoi.
C'est t'y pas génial?! "Avatar" nous aura fait discuter grammaire et orthographe. Le blockbuster américain au secours du français !! Pour la sortie de Sherlock Holmes, je propose une thématique cuisine.
Et puis tous ces poutous échangés (d'ailleurs, pas de majuscule à ton poutou d'au revoir, anonyme, sois clean s'il-te-plaît, ;-))... Vive le web 2.0 !

Anonyme a dit…

Salut,

Ce film est superbe, rien à redire.

PS: Je trouve ça dommage, que vous moquiez les uns des autres pour votre français...

Pourquoi tant de haine?

Certain condamne les fautes, perso je condamne les correcteurs poussés par de mauvaises intentions, suffit de sentir l'ambiance...

Bernard Pivot, anderton et anonyme vos intentions sont condamnables.
Corriger avec une bonne intention y a que ça de vrai!

Anderton a dit…

Cher Anonyme (encore un ! Toute la famille est là !!),

Tu as raison. A quoi ça sert de se faire la guerre. Après tout, c'est la trève des confiseurs : paix aux hommes de bonne volonté.
Et puis, tu sais, la cinéphilie suscite les passions, tant mieux !

Allez, vive Avatar, vive Anonyme(s), vive le français et fuck les fotes d'orthograf !!

raphael78 a dit…

J'ai bien vu ce film deux fois, scénario simple, un peu trop? enfin bon peut importe.
Le film est malgré tout splendide.

Quand au commentaires précédents, je vois pas ce qu'ils font ici, si ce n'est pas pour parler du film.

Vous m'aurez au moins fait lâcher un sourire surtout Anderton et son/ses anonyme/s.

Michel Audiard a dit…

"Allons , allons Messieurs ne nous fâchons pas" aurais dit Lino s'il était encore là. On est sur cinéblogywood.com, pas sur Bescherelle.com. Dont acte. Et bonne Année.

TravisBrickle a dit…

Allez, on se calme, et on boit frais sur Cineblogywood ! Juste un dernier mot, sur cette polémique à coups de Bescherelle : si Cameron nous a bien fait sa révolution technologique, il a manqué sa révolution scénaristique. C'est juste une occasion manquée que je regrette. Et cher Anonyme 1, j'exprimais un point de vue qui manifestement n'est pas partagé par tous si j'en juge par le nombre de spectateurs qui se précipitent vers Avatar. Et c'est tant mieux ! Rassure-toi : mon but n'était pas de les en détourner, promis...;-

Julien a dit…

salut a toi !

J'ai bien lu ta critique et je ne suis pas d'accord (comme beaucoup) sur ton deuxième axe.

Je pense plutôt que pour un scénario réalisé il y a des années de ça, il est carrément d'actualité !
Les messages apportés sont clairs, l'homme est insatiable et en demande toujours plus (comme par exemple une innovation constante dans les trames cinématographiques ?)

Toujours est il qu'Avatar aura une suite, et que pour un premier opus, les personnages, leurs idéologies et leurs mythes nous ont bien été présentés, la planète Pandora est aussi dangereuse que magnifique et je fais confiance a James Cameron pour nous faire découvrir des aspects qu'on ne soupçonnera même pas.

:)

Translate this blog