New

24 février 2010

Qu'As-Tu Fait à la Guerre Papa ? : Blake Edwards fait l'humour, pas la guerre


En DVD : Wild Side sort fin février quatre films américains dans son excellente collection Les Introuvables du cinéma. Aujourd'hui, intéressons-nous à Qu'As-Tu Fait à la Guerre Papa ? (What Did You Do In The War Daddy ?, 1966), une comédie signée par l'un des maîtres du genre : Blake Edwards.

L'histoire d'un bataillon de soldats américains qui est chargé de venir à bout d'une poche de résistance italienne en Sicile, lors de la deuxième Guerre mondiale. Tout commence comme un film de guerre classique, jusque dans les premiers plans montrant le débarquement des GI's sur la plage, puis leur progression dans la campagne, sur une musique évoquant une marche militaire. Pendant les 20 premières minutes du film, pas un sourire sur les lèvres des acteurs, comme le raconte dans la vidéo ci-dessous le scénariste William Peter Blatty (qui signera plus tard le script de L'Exorciste).

Et c'est alors que les boys, arrivés dans le village italien, débarquent en plein match de foot. Les soldats du Duce acceptent spontanément de se rendre à la condition de pouvoir célébrer la fête locale. Les soldats américains acceptent de bonne grâce et... le film bascule !

Le film de guerre laisse place à la comédie. Avec une scène de fête digne de celle de The Party que Blake Edwards réalisera deux ans plus tard. Et le lendemain de fête, avec des gars effondrés dans les endroits les plus improbables, préfigure le début de Very Bad Trip. Bref, tout ce beau monde se remet doucement de ses émotions et décide de simuler des affrontements pour donner le change aux avions de reconnaissance américains qui survolent le village. C'est alors qu'une division de panzers investit le bled...

Improbable et étonnant

Histoire improbable pour un film étonnant. Disons-le tout net : Qu'As-Tu Fait à la Guerre Papa ?a été un échec en salles et c'est vrai que ce n'est pas le film de Blake Edwards le plus réussi. Justement parce que le cinéaste a voulu surprendre le spectateur, à tel point que ce dernier en est décontenancé. Par moment, Edwards semble ne plus trop savoir s'il veut faire rire et le spectateur s'il doit justement rire ou pas. Le héros (James Coburn) est par ailleurs un peu trop en retrait, même si Dick Shawn (hilarant excité dans Un Monde Fou, Fou, Fou) fait son numéro avec brio.

Pour autant, le film n'est pas totalement raté. On y retrouve l'univers de Blake Edwards (alcool, travestissement...), de bons gags, des trouvailles scénaristiques faisant la part belle aux quiproquos et aux portes qui claquent (hommage au vaudeville) et une mise en scène comme toujours limpide. Wild Side propose d'ailleurs un bonus passionnant dans lequel le critique Noël Simsolo et l'universitaire Christophe Repplinger décortiquent finement le film et l'oeuvre de ce cinéaste sous-estimé. Ce DVD plaira donc aux inconditionnels de Blake Edwards et aux cinéphiles curieux.

Anderton

4 commentaires:

isabelle a dit…

Bref gentillet... et c'est trop cher pour l'acheter ?

Anderton a dit…

Gentillet, c'est un peu condescendant. Non, c'est une oeuvre pas totalement réussie mais intéressante, surtout si tu aimes Blake Edwards. Et le bonus explicatif apporte un éclairage passionnant au film.

David Tredler a dit…

Faudrait que je le vois un jour, en inconditionnel de "The Party" que je suis...

TravisBickle a dit…

Un jour, Anderton, faudra se pencher sur l'association Blake Edwards-William Peter Blatty : ils ont également écrit ensemble Qd l'inspecteur s'emmêle et Darling Lili. Et si L'Exorciste était un grand film comique ?!

Translate this blog