DOSSIER

23 mars 2011

Buried : un DVD qui tombe bien


En DVD et Blu-ray : Les films-concepts qui reposent sur des prouesses techniques sont souvent casse-gueule. Alfred Hitchcok a reconnu s'être planté avec La Corde (The Rope, 1948), tourné comme un long plan-séquence (en fait, dix longues séquences). Buried, qui sort ce mercredi en vidéo chez Studio 37, partait avec le même handicap, à savoir une idée intéressante (un homme enfermé dans un cercueil) et une mise en scène gonflée (la caméra ne quitte pas le cercueil pendant tout le film). Unité d'action, unité de lieu et unité de temps puisque le calvaire de l'enfermé dure 90 minutes, soit la durée du film.

Le pari était risqué à plus d'un titre. Le huis-clos n'est pas original : il a d'ailleurs été ressorti (de terre), avec succès à mon sens, par Quentin Tarantino dans Kill Bill 2. Par ailleurs, l'histoire pouvait rapidement tourner en rond (contrairement à l'enfermé, encore que...) et enfin, la mise en scène pouvait hésiter en une sobriété rapidement chiante et un déluge d'effets très fatigants. Et bien Rodrigo Cortes, le réalisateur, s'en sort avec maestria.

Etouffant

L'Espagnol recourt aux mouvements de caméra mais jamais gratuitement, s'appuie sur des couleurs (feu du zippo, lumière du téléphone...), utilise à bon escient la musique qui se complexifie et devient harmonique au fur et à mesure que le film avance. Il maintient notre sentiment d'étouffement et distille une tension croissante. Il bénéficie de la prestation phénoménale de Ryan Reynolds : son personnage prend vit entre ces quatre planches, il est complètement crédible et très vite attachant. On palpite, on sursaute, on rit aussi, on est pris à la gorge et au coeur.  

Pari réussi donc. Et le DVD permet de se plonger dans les bonus qui lèvent le voile sur le making of édifiant du film. Un tournage court (17 jours pour ne pas rendre fou l'acteur) et un montage accéléré (pour que le film soit prêt pour Sundance). Cette énergie se retrouve dans Buried. Un film à exhumer des rayons vidéo.

Anderton

1 commentaire:

zippoblu a dit…

Que d'éloges sur ce film! je vais courir l'acheter.

Translate this blog