Belmondo : films, anecdotes...

mercredi 21 septembre 2011

Air Doll : poupée gonflable pour film gonflé


En DVD : Il était une fois, à Tokyo, un homme seul qui vivait en compagnie d'une poupée. Et puis, un beau jour, le vent s'engouffre par la fenêtre et c'est un souffle magique qui lui donne vie. L'histoire d'Air Doll rappelle celle de Pinocchio. Un Pinocchio un peu spécial car la poupée est gonflable.

Etonnant film (présenté au Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain regard) que nous livre Kore-Eda Hirokazu. Le sujet est graveleux et le cinéaste ne nous cache rien des relations entre la poupée et son propriétaire : discussions, tendres caresses,  bains communs, accouplements, nettoyage de valve... Pourtant, le charme opère. Le regard émerveillé de la poupée sur le monde nous emplit de joie... et d'amertume.


Les sacs d'ordure deviennent des malles au trésor. Chaque situation, chaque mot entendu devient matière à étonnement. A travers elle, nous découvrons une série de personnages à la recherche de l'amour et finalement seuls. Evidemment, l'innocence provoque des quiproquos, des rires mais aussi des drames. PInocchio n'est jamais loin du monstre de Frankenstein. La poupée est une créature qui n'est pas de ce monde donc pas à sa place. Elle est  inconsciente de ce qu'elle fait, en bien comme en mal. Un être amoral.

Kore-Eda nous montre un Tokyo insolite : celui des petites maisons en périphérie des grands immeubles de verre et d'acier. Sa caméra s'attarde, regarde de biais, avec empathie. Violence et poésie habitent son film. Une oeuvre précieuse, à la fois très esthétique et qui amène à se poser quelques questions sur la vie. Une belle surprise.

DVD édité chez Océan Films Distribution/TF1 Vidéo.

Anderton

Aucun commentaire: