A LA UNE

vendredi 15 juin 2012

Blanche-Neige et le Chasseur : mangez des pommes !


En salles : Blanche-Neige et le Chasseur... Le conte des frères Grimm en version 2012 avec du cast et des moyens : et bien ça a de la gueule. Et ça fait même plaisir. Un plaisir coupable de voir une histoire de notre enfance adapté plus adulte, entre Heroic-Fantasy et souvenirs de notre "mémoire Disney".
 
Miroir miroir, les œufs ? ou brouillés brouillés ?
Je ne reviendrai donc pas sur l’histoire, mais sur son traitement et son cast. Le film, formellement très beau, souffre indéniablement de quelques longueurs. Il ya aussi une impression de "déjà vué, comme disent les Américains : Lieux, scènes ou clins d’œil ?  La plage du Robin des bois de Ridley Scott, très à l’honneur avec les boules de feu de Kingdom of Heaven, les plans aériens dans les montagnes que l’on croirait sorti du Seigneur des anneaux. Pour les plus pointus d’entre nous, on pense même parfois à la forêt de Krull, au Labyrinth de Jim Henson ou encore aux douves de Ladyhawke... Que de jolies références pour un film à l’esthétique superbe, avec de très beaux moments, visuellement très aboutis.
Côté cast, Charlize Theron s’amuse énormément dans le rôle de la méchante reine, et nous montre même qu’elle vieillira mal lors de ses séquences de mutation. Kristen Stewart fait bien le job dans un rôle pas évident et Chris Hemsworth est parfait en bûcheron : la carrure et la gueule de l’emploi. C’est au niveau des nains que l’on se régale avec Bob Hoskins (Roger Rabbit), Ian McShane (Les Piliers de la terre), Nick Frost (Shaun of the dead), etc.
Au final, un très agréable divertissement tous publics pour une histoire universelle brillament réadaptée.
Marcel Martial (Pomme frite)
Enregistrer un commentaire