CANNES 2024

dimanche 6 novembre 2022

Comics - The Plot Holes : bienvenue dans la matrice libris !

The Plot Holes comics CINEBLOGYWOOD

A lire : Cela nous est déjà arrivé d'ouvrir un livre avec impatience et gourmandise et, à peine quelques pages lues, de déchanter devant autant de poncifs, de situation déjà vues ou d'un style lourdingue. Pour autant, le récit ou les personnages ne méritent pas d'être jetés aux oubliettes. C'est là qu'intervient une équipe de héros atypiques. Belle idée de Sean Murphy, qui développe dans l'album de BD The Plot Holes un univers ambitieux, théâtre des aventures les plus extraordinaires.


Cette équipe est constituée de personnages venus de romans, comics et mangas. Il y a un tigre métamorphe, une vampire pirate, un mécano devenu samouraï, un sale môme issu d'un comic-strip à la Calvin & Hobbes, un chevalier de l'espace. Sous la houlette d'Ed, une éditrice, ils interviennent dès qu'une histoire part en vrille, avec l'objectif de sauver l'ouvrage en rectifiant ses défauts. Pour renforcer ce "survival squad", Ed fait appel à un jeune auteur de comics, Inkslayer.

Péripéties littéraires

Créateur notamment de Batman White Knight, Sean Murphy crée un univers ambitieux, limite complexe, qui demande au lecteur un peu d'attention. Mais le scénariste et dessinateur l'installe sans en faire pâtir l'intrigue qui avance et se développe avec rythme. Pour comprendre comment personnages de fiction et humains peuvent se retrouver à faire équipe ensemble, imaginez d'être plongés dans la matrice. Une "matrice libris", un univers parallèle où vous avez accès à tous les ouvrages écrits et dans lesquels vous pouvez vous transporter pour corriger tout ce qui cloche.

L'auteur joue avec les codes des différents genres pour en pointer les (im)postures, n'hésitant pas à se moquer de lui-même et de ses créations. Rien de cynique pour autant dans sa démarche. Murphy signe un comic book dans lequel il déclare son amour pour les livres et la fiction. Tout est permis puisque la team peut se transporter d'un univers à un autre et Murphy ne se prive pas de (re)visiter des genres sur plusieurs planches, voire une seule case ! Il s'autorise plus d'une référence à des oeuvres et personnages existants, qu'on repère au détour d'une séquence. La brillante mécanique du récit est mise en image avec précision et dynamisme. Les couleurs de Dave Stewart et Matt Hollingsworth sont magnifiques.

L'édition d'Urban Comics met en valeur le travail du trio d'artistes. En bonus : des croquis et une galerie de couvertures. Voici un album dans lequel Inkslayer et ses coéquipiers n'auront pas besoin d'intervenir.

Anderton

 

Aucun commentaire: