CANNES 2024

jeudi 4 février 2010

Lost saison 6 : c’est la fin... à moins que ce ne soit que le début !


Buzz / Sur le web : Les deux premiers épisodes de la saison ultime de Lost ? Vus. Diffusées le 2 février sur ABC de l’autre côté de l’Atlantique, les nouvelles aventures de Locke, Sawyer, Kate, Hurley et les autres étaient attendues comme le messie chez nous aussi. Donc, forcément, on ne les a pas loupés.
TF1 Vision, qui diffuse les épisodes de la série 24 heures après leur diffusion aux Etats-Unis, avait convié mercredi soir à TF1 journalistes et blogueurs pour découvrir les deux premiers épisodes de la saison 6. Et j'y étais !
Depuis cinq ans, on erre avec un plaisir un brin sadique dans les méandres scénaristiques de cette série brillamment créée par J.J Abrams, et à force de questions sans réponses, d’intrigues inachevées, on s’attend forcément à découvrir la vérité, toute la vérité dans ce final au succès annoncé. Pourtant, dans le premier épisode de la saison 6 de Lost, c'est pas gagné.

Depuis le début de la série, J.J Abrams et son équipe de scénaristes sont passés maîtres dans l'art de semer le trouble, de créer la surprise. Et le début de cette ultime saison ne déroge pas à la règle sus-mentionnée. Rappelez-vous : la fin de la saison 5 c'était achevée dans un grand fracas nucléaire, néanmoins plein d'espoir pour nos disparus préférés. Ils étaient quand même un peu sensés rayés de leur mémoire les années vécues sur l'île et retourner à leur vraie vie, comme si rien ne s'était passé. Ça aurait top top ça, mais un peu trop beau pour être vrai. Alors non, on ne divulguera rien de l’intrigue ici, faut pas rêver. Mais en vrac, on peut lancer quelques pistes : et si des morts revenaient à la vie, et si des événements sensés arriver ne s’étaient finalement pas produits ? Deux questions qui résument assez bien les deux premiers épisodes de cette saison ultime...
Qu'on se rassure tout de suite, après ces deux premiers épisodes, on n'a toujours rien compris. Les questions restent en suspens et les mystères persistent. Mais c'est ça qui est bon dans Lost, parce que ça dure, que tout se dénoue au compte goutte et que si la fin approche, on se retrouve insidieusement catapultés au début de l'intrigue... Subtil, haletant, déroutant, mystique... Vivement la suite.
Black Mamba

Aucun commentaire: