jeudi 18 février 2021

Nightwatcher : le justicier masqué do Brasil

Nightwatcher Blu-ray CINEBLOGYWOOD

En DVD et Blu-ray : Dans un Brésil rongé par la corruption et en proie à la contestation citoyenne, un flic devient un justicier masqué à la suite d'un drame personnel. tel est le pitch de Nightwatcher (O Doutrinador), un film d'action brésilien qui pousse loin le questionnement soulevé par le concept du "vigilante".


Membre d'un groupe d'intervention au sein de la police, Miguel (Kiko Pissolato) procède à l'arrestation d'un gouverneur accusé d'avoir détourné des fonds destinés à l'hôpital public. Mais le politicien parvient à échapper à la prison. Peu de temps après, la fille de Miguel décède, faute d'avoir pu être soignée correctement. Le flic devient inconsolable... et enragé. Lors d'une manifestation contre le gouverneur véreux, le flic bascule dans la violence et décide de se venger contre tous les politiciens corrompus. 

Adapté du comic book O Doutrinador, signé Luciano Cunha, Nightwatcher est avant tout un film d'action efficace et stylisé. Les scènes de combat sont réussies. Armes à feu, armes blanches, pieds et poings... tout y passe. Le réalisateur Gustavo Bonafé filme ces affrontements sanglants (voire gore) avec un sens évident de la mise en scène. L'amateur de castagne en a pour son compte. L'ambiance visuelle du film, servie par une photo soignée qui joue sur des couleurs tranchées, se situe à la frontière du réalisme et de l'univers de la BD. 

On ne sait d'ailleurs pas dans quelle métropole brésilienne se déroule l'histoire. Les hommes politiques s'en mettent plein les poches, sans aucune empathie pour le peuple, qui n'en peut plus et sort dans la rue pour manifester sa colère. Une situation dramatiquement familière dans le pays... et au-delà. Les films de "vigilante" tels Un Justicier dans la ville jouent souvent sur le ras-le-bol et la peur suscités par l'explosion de la violence et l'impunité du crime. Ici, c'est la corruption qui est vécue comme intolérable. Comme l'auteur de la BD, le réalisateur Gustavo Bonafé ne cache pas qu'il a voulu dénoncer les agissements mafieux d'une caste qui semble intouchable. Et le film se termine dans un crescendo qui aboutit à une attaque manifeste certes contre des politiciens corrompus, mais aussi contre un des fondements de la démocratie. On a beau savoir que la figure même du justicier flirte avec le fascisme (Frank Miller l'a brillamment montré dans The Dark Knight Returns), on est interpellé par une conclusion qui semble légitimer une attaque en règle contre toute une institution et ses représentants. A moins que Bonafé ait voulu nous faire réfléchir après nous avoir divertis. Auquel cas il a bien réussi son coup.

Le Blu-ray, édité par Condor Entertainment, comprend un making-of qui permet de comprendre à quel point Nightwatcher marque un tournant dans le cinéma d'action brésilien, en mettant en valeur les talents locaux (cascadeurs, experts en effets spéciaux) qui travaillaient d'habitude sur des productions hollywoodiennes. A noter que le succès du film a entraîné la production d'une série TV, diffusée sur une plateforme en Amérique latine.

Anderton

Aucun commentaire: