14 janvier 2009

Slumdog Millionaire : je suis riche !

En salles : Touche à tout de génie : La S-F avec le bouillant Sunshine, l’horreur avec le mordant 28 Jours Plus Tard ou encore la comédie sociale avec l’inoubliable Trainspotting, Danny Boyle a encore essayé autre chose… et il a encore réussi !
Avec Slumdog Millionnaire, au-delà du pari fou (un film se passant 100% en Inde avec aucun acteur connu en Europe), il réalise LE film sublime qu’il désirait et qui sera assurément sur le podium des films de l’année (cf la "mousson" de récompenses aux Golden Globes : meilleurs film, réal, scénario et musique)
C'est la vie, quoi !
Slumdog Millionnaire (littéralement, le pouilleux millionnaire), c’est beau, c’est chaud, c’est dur, c’est drôle, c’est triste, c’est enivrant, c’est splendide, c’est tragique, c’est douloureux, c’est énorme, c’est magnifique, c’est terrible, c’est excitant, c’est émouvant... c’est la vie, quoi.
Jamais pathos, toujours fidèle à un style unique de mise en scène, cette façon de nous montrer une culture si différente de la nôtre, nous la rend plus proche. Boyle prouve que l’on peut faire un film d’auteur en faisant du cinéma avec une caméra qui vole, qui bouge et trouve des plans sublimes, avec des moments de pure magie.
A tous nos amis auteurs français qui pensent que le plan fixe et le huis clos sont le reflet de la vie, allez prendre votre leçon chez maître Danny, définitivement un grand cinéaste.
Allez voir Slumdog Millionaire, dont le trailer est à regarder ci-dessous et dans notre playlist Wat. Je rembourse ceux qui n’aimeront pas car indéniablement ,je suis plus riche depuis que j’ai vu ce film.
Marcel Martial (Milliardaire)


5 commentaires:

ororo a dit…

J'aime bien le coup du "plan fixe" et du "huis clos" ahaha...

Je ne sais pas si le film est aussi bien que ça mais ce qu'il y a de sûr c'est que la bo tourne en boucle à la maison !

Mansooba a dit…

Pas encore vu le film - Mais on parle beaucoup de l'acteur qui joue le présentateur de "Qui veut gagner des millions?" dans le film, le grand acteur indien Anil Kapoor ...

Anonyme a dit…

C'est cliché, c'est rythmé par le jeu le plus con du monde, c'est certainement le film le plus navrant de Boyle...

Agnes Varda a dit…

Je ne sais pas pourquoi Jean Luc Godard laisse des messages anonyme

Noidor a dit…

Les commentaires de ce billet sont hilarants :D

Translate this blog