New

20 avril 2009

Ultime crash pour J.G. Ballard

Artistes : L’Empire du Soleil s’est éteint. L’écrivain britannique J.G. Ballard est décédé dimanche des suites d’un cancer. Il avait raconté son expérience des camps japonais pendant la 2e Guerre mondiale dans un roman adapté au cinéma par Steven Spielberg en 1987, avec dans le rôle principal un tout jeune premier, inconnu au bataillon alors, Christian Bale.
Ballard, c’était l’écrivain des névroses de nos sociétés occidentales. Pour preuve : son roman le plus sulfureux, Crash, digéré par David Cronenberg en 1996. Fascinante analyse de nos pulsions de sexe et de mort à travers le primse du culte de l’automobile.
Enfin, Ballard, c’était la politique-fiction poussée à son plus haut degré de paranoïa. En 2001, il publiait une fiction passionnante, Super Cannes. Métaphore d’une société ultra-sécurisée et hygiéniste, il y a décrivait une petite communauté de cols blancs recluse dans la Californie sur les hauteurs de Cannes, et qui s’y révélait raciste et sadique…. A un mois de l’ouverture du Festival de Cannes, une lecture de bon aloi !
Travis Bickle

1 commentaire:

ororo a dit…

Un de mes auteurs favoris. J'emmenerai Crash dans la tombe et je remercie Spielberg et Cronenberg d'avoir signé deux adaptations sensas.

Translate this blog