A LA UNE

jeudi 13 avril 2017

La Forteresse cachée : le film qui a inspiré Star Wars

En DVD et Blu-ray : Wild Side a de nouveau ajouté un titre à son excellente collection Akira Kurosawa Les années Toho. Il s'agit de La Forteresse cachée (1958), un film d'aventure qui vous fera penser à Star Wars...



Et pour cause, comme Yojimbo, Sanjuro et Les 7 Samouraïs, La Forteresse cachée a inspiré George Lucas, dont l'admiration pour Kurosawa est connue. L'histoire et les personnages sont familiers des fans de la saga, visez plutôt : au cours d'une guerre qui a vu un clan l'emporter sur un autre, un homme retiré dans une montagne protège la princesse du clan déchu et son trésor. L'homme en question, taiseux et dévoué, est le général Rokurota. Il veille sur la princesse Yuki, au caractère bien trempé. Celle-ci a échappé à la mort grâce à une servante qui s'est fait passer pour elle. Accompagnés par deux paysans couards et appâtés par le gain, Rokurota et Yuki tentent de rejoindre leur base, avec l'ennemi à leurs trousses. Ajoutons que les paysans Tahei et Matashichi, l'un grand et l'autre petit, se chamaillent tout le temps mais sont inséparables. On pense immédiatement à C3PO et R2-D2. D'autant qu'au début du film, ils évoluent dans un univers minéral qui n'est pas sans évoquer Tatooine.

Les références de Star Wars à La Forteresse cachée sont trop nombreuses pour être toutes citées. Si vous ne craignez pas de découvrir quelques spoilers, voyez donc deux montages (parmi beaucoup d'autres) qui mettent les deux films en parallèle. Et écoutez George Lucas lui-même avouer l'influence du film sur sa création :


Une des scènes du film, au cours de laquelle un clan participe à une cérémonie autour d'un bûcher, m'a également fait penser aux cérémonies Thugs dans Indiana Jones et le temple maudit (1984). Les chorégraphies sont très proches. Pas étonnant, Steven Spielberg, à l'instar de Francis Ford Coppola et Martin Scorsese, est lui aussi un grand fan de Kurosawa.



Mais l'intérêt de La Forteresse cachée ne saurait se résumer à son impact sur la production hollywoodienne. Le film nous entraîne dans une aventure riche en rebondissements. Au fracas de batailles épiques, succèdent des cavalcades, des duels, des scènes de pure comédie et d'autres pleines d'émotion. On rit et on vibre avec ce quatuor disparate mais attachant. Toshiro Mifune nous hypnotise. Il dégage une force tranquille, qu'il est capable de faire exploser en un instant. Quel acteur !



La mise en scène de Kurosawa est, une fois de plus, brillante, tout en mouvements, portée par le souffle du récit. Le tout filmé en Cinemascope auquel cette somptueuse édition HD fait honneur. Wild Side accompagne le film de plusieurs bonus édifiants et d'un livret qui analyse l'oeuvre avec intelligence. Décidément, ami lecteur, amie lectrice, il va falloir faire de la place dans ta vidéothèque. Que la Forteresse soit avec toi !

Anderton
 
Enregistrer un commentaire