CANNES 2024

samedi 31 décembre 2011

Cinéma : 2011, l'année du chien


En salles : Le box-office 2011 a eu du chien. Littéralement. Trois toutous ont fait des apparitions remarquées à l'écran, contribuant plus ou moins au succès de leur film.

La Truffe d'or revient sans conteste à Uggie, devenu star grâce à son rôle dans The Artist. A tel point que dès la première projection au festival de Cannes, certains spectateurs ont milité pour un prix d'interprétation en faveur du jack russell. Et aujourd'hui, les mêmes réclament qu'on lui offre un Os...car. Pas certain qu'Uggie soit récompensé. En attendant, Uggie met la patte à Twitter (question : la lève-t-il sur son mur Facebook ?). Pour info, le clebs est un acteur, un vrai. Il a aussi joué dans De L'Eau pour les éléphants, révèle The Guardian.




Autre star à poil, qui n'est ni Chewbacca, ni une égérie Dorcel : Milou ! Dans Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, "Snowy" (en version anglaise) volerait presque la vedette au reporter à houpette. C'est quand même grâce à lui que Tintin découvre le premier message secret et qu'il échappe aux crocs du molosse de Moulinsart. Milou est un héros, ce qui est rare pour un personnage fiché au Hergé.


Le troisième chien à avoir marqué 2011 est un doberman : celui qui accompagne le responsable de la sécurité de la gare dans Hugo Cabret. Prolongement canin de l'officier à moustache, il débusque les orphelins avec le même flair et provoque tout autant de catastrophes que son maître. Dans une scène quasi zoophile, l'un et l'autre prennent un bain en commun. Et ce ne sont pas les deux teckels du film qui viennent voler la vedette à Blackie, le nom du chien en question. D'ailleurs, ce dernier s'est parfois fait doubler par deux autres dobermans : Enzo et Borsalino. Et Zeus et Appollon ?

D'autres bestioles à poils, plumes et écailles ont cabotiné sur grand et petit écrans en 2011. Découvrez-les dans cette vidéo du Huff.

Anderton

Aucun commentaire: