New

15 décembre 2008

Indiana Jones 4 : 2e chance en DVD

En DVD : Comme beaucoup de gens , j'ai dansé au plafond quand j'ai appris que Steven Spielberg, George Lucas et Harrison Ford reprenaient du service pour une 4e aventure du Docteur Jones.
Comme beaucoup de gens, j'ai attendu avec impatience la sortie de d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal aka Indiana Jones 4 (cliquez ici pour découvrir trailers, photos et bonnes infos !).
Et comme beaucoup de gens, je suis sorti mitigé de la séance. Disons à la fois heureux et un peu déçu.
Heureux du retour d'un des plus grand héros de cinéma de tous les temps et un peu déçu que ce 4e épisode ne soit pas à la hauteur des trois premiers. D'où la question : faut-il acheter Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal que Paramount Home Entertainment sort en DVD ? La réponse est oui. Et je n'ai pas été payé pour écrire ça. Je m'explique donc.
Loin des passions
D'abord, comme tout cinéphile et consommateur de DVD, j'ai un côté collectionneur. Hors de question de ne pas ajouter le 4e boîtier au côté des trois autres. Mais surtout, surtout, Indiana Jones 4 gagne à être revu, hors de l'excitation de sa sortie en salles et du déchaînement des passions qui l'a accompagnée. Car pour ceux qui ont la mémoire courte, ou qui étaient trop jeunes à l'époque, je rappelle qu'à sa sortie Indiana Jones et la Dernière Croisade avait suscité les mêmes réactions que ce dernier opus. A savoir : joie, déception, colère. Alors quand, aujourd'hui, je lis que certains trouvent cet épisode meilleur que le 2e, voire le 1er, je me marre doucement.
Tout est affaire de goût. C'est comme pour le vin : il y a ceux qui aiment le Bordeaux et ceux qui sont plutôt vins de Loire. Et comme pour le vin, certains crus vieillissent bien, d'autres mal... Ce Royaume de Cristal reste, à mon sens, l'épisode le plus faible de la saga. Ses défauts sautent toujours aux yeux, mais quand même, l'aventurier est de retour et quel pied de le voir, malgré son âge, botter le cul des méchants et faire ses sourires ravageurs.
Du pur Spielberg
Je voudrais aussi attirer votre attention sur "l'ouverture" du film. Je suis très sensible à la mise en scène des films - d'où ma passion (entre beaucoup d'autres) pour Spielberg, Scorsese, De Palma, Hitchcock et de Broca (au lieu de ricaner, revoyez L'Homme de Rio ou Les Tribulations d'un Chinois en Chine). Et le début d'Indiana Jones 4 est du pur Spielberg avec des plans inventifs, d'une grande maîtrise technique et d'une grande beauté (l'arrivée des camions russes à la base avec ces plans à la grue puis le mitraillage des soldats US par les méchants qui se déploient comme un éventail, Indy qui ramasse son chapeau avant que l'ombre de sa silhouette se découpe sur la voiture...), et avec aussi un montage nerveux et fluide.
J'ai pris plaisir à revoir tout ça. Malgré les défauts donc. Et puis, comment ne pas apprécier tous ces bonus, avec une nouvelle présentation passionnante signée Laurent Bouzerau ? Si en plus, le père Noël est généreux, voilà une bonne occase d'inaugurer votre PS3 ou votre lecteur Blu-ray.
Anderton


2 commentaires:

Ralph McReiss a dit…

Petite question franche, as-tu payé ton DVD ?

Sinon je crois que je fais partie de ces cinéphiles qui sont juste sortis complètement écœurés de la salle, et qui n'achèteront pas le DVD pour savoir avec quelle virtuosité ce jeu-vidéo Spielbergien a été tourné. Et pourtant, je suis friand de bonus, de Spielberg (parfois), et d'Indiana Jones.

Anderton a dit…

Petite réponse franche : non, je ne l'ai pas payé mais je l'ai refilé à mon frangin pour m'acheter la version Blu-ray ! Même sans l'avoir reçu, je l'aurais acheté car je n'ai pas été écoeuré, juste un peu déçu. Comme pour Indy 3 où je ne peux m'empêcher de penser à Sacré Graal chaque fois que je vois la fin. En tout cas, si c'est le sens de ta question, je n'ai pas écrit ce post pour faire plaisir à qui que ce soit. J'adore Spielberg et je lui pardonne bien des fautes (ex : les acrobaties anti-raptor dans Jurassic Park 2) et je préfère un film moyen d'un grand cinéaste à un bon film réalisé platement.

Translate this blog