17 juillet 2009

OSS 117 : Vacances de poche

Buzz : Pour beaucoup, les vacances approchent. Pas pour Cineblogywood (toujours sur la brêche), ni OSS 117. Contrairement au titre de cet ouvrage publié par les Presses de la Cité en 1973 : Vacances pour OSS 117.
Soit le 106e opus d'une oeuvre qui en compte beaucoup plus, avec des titres à faire enrager Gérard de Villiers : OSS 117 n'est pas aveugle (50), Pan dans la Lune (64), Palmarès à Palomares (91), Gare aux Bulgares (112), Alibi en Libye (117), OSS 117 et les Hippies (120), OSS 117 aime les Portugaises (127)...
J'imagine que Michel Hazanavicius et Jean-François Halin, les co-scénaristes d'OSS 117 Rio ne répond plus (découvrez notre dossier : trailers, photos exclusives, interview...), ont pioché dans ces merveilles et se sont bien fendus la poire avant de recréer le personnage d'Hubert Bonisseur de la Bath.
DC-10 et main nerveuse
Ces Vacances pour OSS 117 sont signées Josette Bruce (la veuve de Jean Bruce, le créateur de l'agent secret ?). Outre une pub pour "DC-10, le nouveau jumbo-jet U.T.A.", cet ouvrage comprend quelques grands moments. Comme celui-ci. Je vous résume d'abord la situation : Hubert et Graciela prennent un bain de minuit, nus. Après quelques jeux aqueux, ils retournent sur leur bateau. Je cite :
"Il eut le bonheur d'apercevoir, cette fois, la jeune fille dans toute la splendeur de sa nudité ruisselante (...) Il prit Graciela par les bras, l'attira de nouveau contre lui et se mit à lui fritionner le dos vigoureusement.
- Mais... qu'est-ce que vous faites ? protesta-t-elle faiblement.
- Je vous empêche d'attraper un bon rhume.
Puis, très vite, le mouvement de sa longue main nerveuse devint moins énergique et beaucoup plus caressant. Graciela se mit à trembler, mais ce n'était pas la sensation de froid qui la faisait frissonner.
Elle glissa ses deux bras nus autour de la nuque musclée d'Hubert et répondit enfin à son désir en écrasant sa bouche sur la sienne dans un brusque élan qui leur fit perdre l'équilibre et tomber enlacés sur le plancher du bateau."
On voit déjà la scène, avec Jean Dujardin et Reem Kherici !
spéciale dédicace à Johnson & Johnson
Anderton

3 commentaires:

ororo a dit…

"la nuque musclée d'Hubert", c'est déjà quelque chose...

C'est ca qui faudrait lire sur la plage ou dans le metro pour être vraiment depaysé, c'est genial !

saga a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
ororo a dit…

Et desolée, j'ai l'impression d'avoir fait une faute bien moche ( je le signale pour pas que de mauvais esprits traitent les lecteurs de Cineblogywood d'ignares sous developpés...;-) )

Translate this blog