CANNES 2024

samedi 18 février 2023

Comics - Catwoman ressort les griffes

Catwoman Lonely City comics BD CINEBLOGYWOOD

"I'm too old for this shit." Catwoman pourrait faire sienne cette phrase du détective Murtaugh. Après dix années passées en prison, Selina Kyle découvre une Gotham transformée, aseptisée. Mais la célèbre voleuse est décidée à remettre le costume pour honorer une promesse. Récit complet signé Cliff Chiang, Catwoman Lonely City ajoute des belles pages à la geste d'un personnage iconique.


Le crime a déserté Gotham. Les bandits sont hors d'état de nuire et les justiciers capés, enterrés. Y compris Batman, dont Catwoman a accompagné les derniers instants. La conséquence d'un massacre baptisé la Nuit du Fou. Via des flashbacks, Cliff Chiang nous dévoile au fil de l'album pourquoi Selina a été arrêtée et surtout ce qui s'est passé lors de cette terrible nuit. On comprend mieux la détermination d'une femme dont le poids des ans se fait sentir. Elle est un peu moins agile, un peu moins rapide mais ce n'est pas son corps qui va l'empêcher d'atteindre son objectif.

Tout au long du récit, on croise des "super", pas toujours héros, qui sont passés à autre chose. Certains, définitivement ; d'autres, moins, et prêts à repasser à l'action si Catwoman leur demande gentiment. Et de l'action, cet album en est bourré. Elle est formidablement mise en scène et en cases par Cliff Chiang (découvrez les premières planches). Son dessin pur, proche de la ligne clair, est un régal pour les yeux. Et l'auteur aborde avec tendresse et humour une femme avec quelques cernes et des cheveux blancs qui continue de se battre et n'a pas balancé son dernier coup de griffe. Catwoman apparaît moins bravache, plus fragile, totalement attachante.

Urban Comics a une fois de plus soigné l'édition en nous proposant ce récit complet en grand format et en le complétant par une galerie de couvertures, de croquis et de planches à différentes étapes de création. Un must have.

Anderton


Aucun commentaire: