Belmondo : films, anecdotes...

vendredi 7 août 2009

Mort de John Hughes : 80’s blues

Artistes : Pour ceux qui ont été ados dans les années 80, la mort de John Hughes, des suites d’une crise cardiaque jeudi à New York, provoque un petit pincement au cœur.
Le cinéaste, scénariste et producteur avait imposé au box-office ses comédies d’ados pour ados, notamment The Breakfast Club (1985), Une Créature de rêve (Weird Science, 1985) et La Folle journée de Ferris Bueller (Ferris Bueller’s Day Off, 1986).
Des films qui ont été de gros succès et sont devenus rapidement cultes. Time propose un Top 10 des scènes cultes de sa filmo.
Parmi ses huit réalisations, je relèverai également le drôlissime Un ticket pour deux (Planes, Trains & Automobiles, 1987), avec Steve Martin et John Candy, ce dernier retrouvant le réalisateur dans Uncle Buck (1989).
Maman, Beethoven et dalmatiens
Mais John Hughes a également signé les scénarios de Maman, J’ai raté l’avion (Home Alone, 1990) et de Beethoven (1991) ainsi que leur suites. Pour info, John Hughes est crédité au générique des cinq (oui, cinq !) Beethoven sous le nom de… Edmond Dantes !! Les amateurs d’Alexandre Dumas apprécieront. Il a aussi participé au script de Drillbit Taylor, garde du corps (2008) mais aussi des 101 Dalmatiens (1996) et des Visiteurs en Amérique (2001). On passera rapidement là-dessus…
Par ses films, John Hughes a ainsi contribué à lancer ou booster les carrières de Matthew Broderick, John Cusack, Bill Paxton,
Steve Carell, Macaulay Culkin, Molly Ringwald, Anthony Michael Hall et bien d’autres (voir la vidéo du Chicago Tribune). John Hughes avait 59 ans. "Don’t you forget about him"…
Anderton

1 commentaire:

BadJerry a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.