CANNES 2024

mercredi 25 septembre 2019

Congrès des exploitants 2019 : du poil, des cornes et Kad Merad

Buzz : Le Congrès des exploitants 2019 bat son plein à Deauville. Les distributeurs présentent aux patrons de salles de cinéma les premières images des films qui sortiront prochainement sur nos écrans. Au programme : teasers, bandes-annonces, extraits et même venue de talents. Les films s'affichent également. Petit florilège.








L'affiche la plus destroy : Contrairement à la photo ci-dessus, Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin, Rosario Dawson, Zoey Deutch et Luke Wilson ne viennent pas dézinguer du mouton. Ce sont les morts-vivants qu'ils vont transformer en morts-morts dans Retour à Zombieland, de Ruben Fleischer. Sortie le 30 octobre. Mais c'est bien le héros de Shaun le mouton - le film : La Ferme contre-attaque (assuré d'obtenir le titre le plus long à n'importe quel festival) qu'on voit au premier plan. Cette production des Studios Aardman, réalisée par Richard Phelan et Will Becher, sortira le 16 octobre.





L'affiche la plus fratricide : Evidemment l'un des films les plus attendus de cette fin d'année est Star Wars L'Ascension de Skywalker. J.J. Abrams réussira-t-il à boucler en apothéose le troisième opus de la troisième trilogie, réconciliant ainsi une partie des fans déçus avec leur saga préférée ? Réponse le 18 décembre.






L'affiche la plus scandaleuse : trois femmes qui se sont élevées contre les agissements du fondateur de Fox News. Au casting un trio de choc : Charlize Theron, Nicole Kidman et Margot Robbie. C'est Jay Roach qui réalise Scandale (Bombshell). Sortie le 29 janvier 2020.






L'affiche la plus pop cornes : Angelina Jolie reprend son rôle de sorcière dans Maléfique : Le Pouvoir du Mal. Elle partage l'affiche avec Elle Fanning et Michelle Pfeiffer dans ce spin-off de La Belle aux bois dormant, signé Joachim Ronning. Sortie le 16 octobre. 




L'affiche la plus planante : Tom Cruise enfile à nouveau son blouson en cuir et chausse ses lunettes de soleil pour la suite de Top Gun, titrée Top Gun Maverick. Soit le surnom du personnage joué par la star. A priori, Kad Merad est également au casting. Il interprète un pilote de chasse français surnommé Marseille. Enfin, c'est comme ça que je le vois (c'est mes yeux ou quoi ?). Le réalisateur du film est John Kosinski (Tron L'héritage, Oblivion). Sortie le 15 juillet 2020.





L'affiche la plus souriante : Premiers extraits très, très drôles de Tout simplement noir (qui était aussi le nom d'un groupe de rap des années 90), réalisé par John Wax et Jean-Pascal Zadi (série Craignos). Léopold Sedar Senghor avait déclaré vouloir arracher "tous les rires Banania des murs de France". Le duo combat le racisme en riant des clichés. Sortie le 15 avril.






L'affiche la plus poilue : les studios DreamWorks et Pearl se sont associés pour produire ce film d'animation qui va nous emmener très haut, sur l'Himalaya. A la réalisation, Jill Coulton. L'affiche installée par Universal France n'est évidemment pas en poils de Yéti (l'espèce est protégée). On a tout de même analysé sa composition. Verdict : 50% de poils de yack, 30% de poils de chèvre tibétaine, 10% de tapis Ikea, 5% de poils de Shaun le mouton (castagne en vue entre les équipes de StudioCanal et d'Universal) et 5% de poils de moustache d'un exploitant dont nous ne révélerons pas l'identité. Sortie le 23 octobre.





Roland Emmerich sur scène avec Victor Hadida (Metropolitan Films)
et Didier Allouch 



L'affiche la plus fumante : Roland Emmerich revient pour nous plonger au coeur d'une des plus célèbres batailles de la deuxième guerre mondiale. En mode : "REP A SA MICHAEL BAY". Déluge de scènes spectaculaires... Au casting : Ed Skrein, Nick Jonas, Luke Evans et Patrick Wilson. Sortie le 6 novembre.  






L'affiche la plus immersive : réalisé par Rodd Rathjen, Freedom (Buoyancy) nous entraîne sur les traces d'un adolescent cambodgien qui se retrouve esclave en Thaïlande. Premières images fortes.



On n'a pas l'affiche mais le trio Blanche Gardin, Gustave Kervern et Benoît Délépine est venu présenter Effacer l'historique. Et c'était très bien. Une citation : "Faut arrêter de faire chier la ménagère en jachère". 

D'ailleurs voici le top des films présentés lors de la journée de jeudi :
Les Gentlemen de Guy Ritchie
Tout simplement noir
Selfie de Tristan Aurouet et Thomas Bidegain (récemment couronné au Festival du film grolandais
Jumanji 2
Top Gun 2
Les Misérables
#jesuislà d'Eric Lartigau avec Alain Chabat et Doona Bae
Docteur ? de Tristan Séguéla avec Michel Blanc
Brooklyn Affairs de et avec Edward Norton 
1917 de Sam Mendes
Effacer l’historique




L'affiche la plus pestaculaire : Deaullywood n'est pas le titre d'une nouvelle comédie française mais d'un dîner-spectacle ! REP A SA LE DJURDJURA

Marcel Martial avec Anderton

Aucun commentaire: