Dossier Super Bowl

lundi 2 septembre 2019

Monsieur Link : un voyage extraordinaire qui fait du lien

En DVD : Habitué à produire des bijoux d'animation, les studios Laika nous ont encore offert une pépite. Monsieur Link (Missing Link), disponible en vidéo chez Metropolitan Film & Video, mêle aventure, humour et émotion, en plus d'un impressionnant casting vocal.



La film nous plonge au coeur du XIXe siècle, dans la foulée de Sir Lionel Frost, explorateur qui parcourt les zones sauvage et méconnues du monde, à la recherche de créatures fantastiques. Son objectif : ramener un spécimen mythique afin d'assurer son entrée au club des aventuriers et explorateurs de Londres. Le voici sur la piste du sasquatch, surnommé Big Foot, qu'il promet de ramener en Angleterre. Mais au sein du club, Lord Piggot-Dunceb est bien décidé à lui compliquer la tâche. Et Adelina Fortnight, l'ancienne compagne de Frost, ne semble pas disposé à venir en aide à Lionel.


Le réalisateur et scénariste Chris Butler (coréalisateur de L'Etrange pouvoir de Norman) nous emporte dans un voyage haletant et coloré digne du grand Jules Verne. En train, à pieds comme en paquebot, au milieu des forêts de conifères ou sur les pentes glacées de l'Himalaya, à travers les déserts du Far West ou sur les vastes étendues marines. On y croise une brochette de personnages aux personnalités aussi tranchées que leur physique. Il y a Lionel Frost, l'intrépide et très égocentrique explorateur, obnubilé par ses rêves de gloire ; Adelina Fortnight, l'ex au caractère bien trempé ; Monsieur Link, le sasquatch innocent et lassé de sa solitude. Ce trio improbable mais au combien attachant trouve sur sa route bien des embûches et des individus patibulaires.

On s'extasie devant cette animation somptueuse qui associe stop-motion et CGI. Elle confère au film toute son originalité mais aussi une réalité "physique" qui lui donne de la profondeur. L'émotion parvient à se frayer une place au sein de ce récit virevoltant, sans pour autant plomber l'ambiance. Butler signe par ailleurs des dialogues plein de finesse et d'esprit. Mine de rien, il aborde sans en faire des tonnes des sujets bien actuels tels que la place des femmes et les questions du genre et de l'identité.




La réussite du film tient également à la qualité du casting vocal : en V.O., Hugh Jackman, Zoe Saldana et Zach Galifianakis jouent les rôles principaux, auxquels s'ajoutent les voix de Stephen Fry, Emma Thompson et Timothy Olyphant. A noter que la V.F. est toute aussi réussie, grâce aux talents de Thierry Lhermitte et Eric Judor. Féodor Atkine est également à l'affiche. 

Anderton

Aucun commentaire: