Cannes 2022

dimanche 14 janvier 2007

"Bilbo le Hobbit" : la guerre est ouverte !

Sur le web : Les premiers coups de masse sont tombées dans le conflit qui oppose Peter Jackson à New Line. Le premier souhaitait qu'un litige financier avec le studio soit réglé devant les tribunaux avant de travailler sur l'adaptation de Bilbo Le Hobbit. Refus de New Line : pas de film sans le retrait de la plainte. Du coup, le cinéaste a annoncé sur le web s'être fait jeter par le studio. Colère des fans, pétition, appel au boycott, soutien des comédiens ayant joué dans Le Seigneur des Anneaux.
"Je ne veux plus travailler avec ce type"
Jusque là, chez New Line, on la jouait discrète. Mais récemment, le patron du studio, Robert Shaye, s'est lâché dans SciFI Wire. "Je ne veux pas faire un film avec quelqu'un qui m'attaque en justice", déclare-t-il. Reconnaissant les qualités de réalisateur de Jackson, il rappelle que sans New Line la trilogie n'aurait jamais pu se faire (ce qui est vrai) et que le cinéaste a déjà reçu "un quart de milliard de dollars" (bon, et alors, si le studio lui en doit plus). "Je ne veux plus travailler avec ce type", poursuit Shaye, furieux que le 40e anniversaire de New Line soit boycotté par une partie du casting du Seigneur des Anneaux, en soutien à Jackson. Et Shaye d'insister : "Il ne fera plus aucun film avec New Line Cinema tant que je travaillerai pour le studio (...) Je me fiche désormais de Peter Jackson".
Contre-attaque de Jackson : le différend tient au refus du studio de prendre en compte des anomalies financières sur La Communauté de l'Anneau. Ce qui a poussé Jackson à engager un procès pour lancer des audits sur les deux autres opus de la trilogie (une pratique courante à Hollywood). Et comme le dialogue est au point mort, Jackson n'a pas souhaité venir souffler les 40 bougies du studio mais il se défend d'avoir incité ses anciens acteurs à en faire autant. "Il est regrettable que Bob est choisi d'en faire une affaire personnelle", déplore Jackson, qui assure continuer d'avoir le plus grand respect pour Shaye.
Comme dans le livre
Ên définitive, ce bras-de-fer rappelle une des scènes-clé de Bilbo le Hobbit : lorsque le petit aventurier, grâce à l'anneau qu'il vient de trouver, tente de dérober le fabuleux trésor du terrible dragon Smaug. A défaut d'en faire un film, Peter Jackson et Robert Shaye ont décidé d'en faire une libre adaptation sur le web. Ben, c'est moins bien, les gars.

Aucun commentaire: