New

27 janvier 2007

"Mad Max 4" sans Mel Gibson

En prod - Sur le web : Après une longue incursion dans l'univers des films familiaux (Babe, Happy Feet), George Miller est prêt à reprendre la route vers des espaces plus sauvages, ceux de Mad Max ! Dans une interview à The Age, un quotidien de Sydney, le réalisateur australien indique qu'il souhaiterait s'atteler à quatre projets, dont une nouvelle aventure du Guerrier de la route. Mais, les fans de la trilogie risquent d'être déçus, il a précisé qu'il était très probable que Mel Gibson ne renfile pas son costume de cuir. Dommage car le Mel d'aujourd'hui, torturé et sulfureux, aurait apporté une dimension supplémentaire au personnage déjà bien ravagé de Max.
Miller précise qu'il réalisera Mad Max 4 avant de diriger la suite de Happy Feet, dont le succès est international, mais après avoir mis en oeuvre deux autres films sur lesquels il ne s'est pas étendu. Patience donc.
En ce qui me concerne, Mad Max 2 Le Guerrier de la Route (The Road Warrior, 1981) est l'opus que je préfère au sein de la trilogie. Par son esthétique inédite (à l'époque, Johnny Halliday a fait un spectacle "cuir et motards" en prétendant avoir eu l'idée avant la sortie du film...), sa mise en scène époustoufflante, ses personnages forts (pour moi, Max devient vraiment Mad dans ce film mais rappelez-vous tous les autres personnages, Humungous, le psychopathe iroquois, le petit lanceur de boomerang, etc), son histoire simple mais prenante, ses cascades spectaculaires, ce néo-western punk est devenu un grand classique des films d'action.
Néo-western punk
Ensuite, j'aurai tendance à mettre Mad Max 1 (1979) en 2e position mais je ne l'ai pas revu depuis longtemps, et en 3, Mad Max 3 Au delà du Dôme du Tonnerre (1985) qui m'avait déçu lors de sa sortie mais que j'ai revu récemment et qui n'a pas trop mal vieilli. Petite digression : il y a dans ce film, un personnage bossu qui est le Maître de cérémonie du Dôme. Et bien, j'ai l'impression qu'il a inspiré Miller pour le chef des pingouins dans Happy Feet. Même posture, diction similaire. Et puis, des porcs de Mad Max 3 à celui de Babe, il n'y a qu'un groin. C'est aussi à ça que l'on reconnaît une oeuvre et un auteur...

5 commentaires:

sukie a dit…

Très bon blog avec un contenu pertinant ! contente d'avoir trouvé ce blog de passionné :) et merci d'être passé par le mien. je n'hésiterais pas à revenir aussi souvent que possible ici !

Stéphane a dit…

J'ai fais un article et mis un lien vers votre blog.

sukie a dit…

C'est tout normal Anderton, étant fan de cinéma et ne connaissant que très peu de cinéphiles dans mon entourage, je suis toujours ravie d'en connaître ! :) Oui fan de manga effectivement. Je ne connais pas "Death Note", mais puisque tu m'en parles, je vais me renseigner ;) A bientôt !

Cyrille Vanlerberghe a dit…

Si y'a des pingouins dans Mad Max 4, j'irai pas le voir! Ou alors seulement si y'a aussi Mel Gibson ET le cochon Babe...
Nan je déconne! Mais franchement, la filmo de George Miller, c'est vraiment pas croyable. Un mélange étrange, mais sympathique entre l'ultraviolence et les bons sentiments animaliers.
Sinon, Anderton, bravo pour ton blog, j'aime!

Anderton a dit…

Cyrille, tes compliments me touchent. C'est vrai que j'ai tendance à préférer le George Miller de Mad Max et Twilight Zone que celui de Babe. Encore qu'il n'hésite pas à mettre du cochon dans ses pingouins : dans Happy Feet, la rencontre entre Mumble et sa copine donne lieu à des glissades plus que suggestives - et que je te carre mon bec dans entre tes palmes. Certains parents américains s'en sont émus. Moi aussi, mais mon émotion était joyeuse!

Translate this blog