Festival de Deauville

23 janvier 2007

"Bobby" : une symphonie sur l'innocence perdue

En salles : Dans un ancien post, j'évoquais l'évolution de Sean Penn, passé de branleur détestable à citoyen engagé en quelques années. Un parcours qu'a également suivi Emilio Estevez, le fils de Martin Sheen. Pendant longtemps, Emilio s'est fait remarquer pour ses frasques avec ses potes du Brat Pack : Charlie Sheen (son frangin), Kiefer Sutherland & co.
Aujourd'hui, le voici réalisateur d'un film qui tourne autour de l'assassinat de Robert Kennedy. Bobby s'attache à présenter une galerie de personnages qui se trouvent dans l'hôtel où le candidat à la présidentielle va se faire tuer. Clients, employés, membres du staff de Kennedy, vedettes se croisent, échangent, s'affrontent et se retrouvent dans ce palace sous effervescence. Autant d'occasions pour chacun de faire un point sur sa vie, ses espoirs, ses déceptions.
Portrait de l'Amérique
C'est un portrait de l'Amérique que brosse Estevez : l'Amérique de la fin des années soixante. Un pays qui perd son innocence et ses illusions, qui découvre ses tares. La liberté sexuelle et la drogue mènent à des impasses, le mariage et la famille battent de l'aile, le racisme progresse, l'économie s'essouffle et ravage l'environnement, la guerre ronge la société.
Autant de thèmes abordés dans les discours de Robert Kennedy, qui ponctuent le film. Autant de thèmes d'une criante actualité. La force du film tient à ses personnages et aux acteurs qui les interprètent. Le casting est impressionnant : Laurence Fishburne, Anthony Hopkins, Sharon Stone, Christian Slater, Demi Moore, Lindsay Lohan, Helen Hunt, Elijah Wood, Ashton Kutcher et bien d'autres. On évite pas d'ailleurs les numéros d'acteurs/actrices, genre : "Regardez, je joue à contre-emploi en me foutant de mon image". De légères fausses notes pour une symphonie dans l'ensemble pleine d'émotions. Bobby est un film engagé donc, un brin nostalgique, un poil naïf, mais attachant.

2 commentaires:

Black Mamba a dit…

Comme c'est beau ce que tu dis Anderton ! Et très juste en plus !
En dehors de ses accents parfois un peu trop patriotiques, Bobby est un grand film... Avec de grands acteurs... même Lindsay Lohan est douée !
Il faut y aller !

Anderton a dit…

Dis donc, Black Mamba, tu n'as pas un post à écrire au lieu de laisser des commentaires ?!

Translate this blog