CANNES 2024

dimanche 7 septembre 2008

The Wrestler : Lion d'or pour Darren Aronofsky

Buzz : Consécration pour Darren Aronofsky. Son film The Wrestler a reçu le Lion d'Or au Festival de Venise. Un prix que lui a remis le président du jury, Wim Wenders.
"Je remercie Mickey Rourke d'avoir ouvert son âme et son coeur devant la caméra, en rappelant au monde entier quel acteur extraordinaire il est", a déclaré le cinéaste. Et d'ajouter : "Je voudrais dédier ce prix à tous les catcheurs qui montent sur le ring pour deux cents dollars la soirée, pour le plaisir du public".
Et oui, cela peut paraître surprenant mais le l'auteur de films aussi exigeants que Requiem for a Dream et The Fountain a tourné un film sur un des sports/divertissements (rayer la mention inutile) les plus bourrins... le catch. Evidemment, c'est un peu gratuit ce que j'écris-là mais malgré toute l'admiration que j'ai pour Lino Ventura et toute la sympathie que j'accorde à The Rock, sans parler de l'affection qui m'étreint en pensant à notre défunt compatriote André The Giant (The Princess Bride), le catch, ce n'est pas ma tasse de thé. D'ailleurs, je ne suis pas très thé, c'est tout dire.
Evidemment, je fais confiance à Darren Aronofsky et Mickey Rourke pour nous balancer une oeuvre forcément originale. Et bien barrée, à l'image de ce sport/divertissement (rayer la mention inutile), de ceux qui le pratiquent et du tournage de The Wrestler, dont la vidéo ci-dessous donne une petite idée.
Les couilles de Darren
Sinon, Traileraddict propose une vidéo de l'agence AP dans laquelle on voit quelques courts extraits. Dans l'un d'eux "The Ram" -le bélier- interprété par Mickey Rourke brise le drapeau iranien brandi par son adversaire : nouvelle polémique irano-américaine après 300 ! La vidéo comprend également une interview d'Aronofsky, qui précise que tous les dialogues de The Ram ont été réécrit par Rourke.
Ce dernier explique quant à lui que le cinéaste est venu le voir en lui disant (je résume) : "Tu es un acteur génial mais tu as bousillé ta carrière depuis 15 ans. On va faire un film ensemble. Tu feras tout ce que je te dirai et tu n'auras pas le droit d'aller faire la fête en dehors du tournage". Et Mickey Rourke de préciser : "Faut être un sacré bon réalisateur pour avoir les couilles de me dire ça". Un film bien barré, vous dis-je. Enjoy !
Anderton

Aucun commentaire: