Belmondo : films, anecdotes...

dimanche 6 juin 2021

COMICS - The Batman's Grave : traque mortelle pour le Chevalier noir

The Batman's grave BD comics CINEBLOGYWOOD

A lire : Dans The Batman's grave, un récit sombre et âpre publié chez Urban Comics, Warren Ellis et Bryan Hitch ajoutent une pierre (tombale) au monument érigé à la gloire du Chevalier noir.


Le cadavre d'un homme défiguré qui était obnubilé par Batman, l'improbable suicide d'un avocat corrompu, une armée de malfaisants fanatiques... voici Bruce Wayne engagé dans une enquête complexe qui lui fait risquer sa vie à chacune de ses sorties. Malgré l'aide de son fidèle majordome Alfred et l'appui de gadgets high tech, le milliardaire justicier paie le prix fort pour son engagement. Il a beau encaisser les coups, sa santé physique et mentale s'effrite comme un mur rongé par la lèpre.

The Batman's grave comics BD CINEBLOGYWOOD
planche tirée de la V.O.

Le duo britannique qui nous avait offert la série The Authority se retrouve pour signer une histoire complète... et finale, comme l'indique le titre (La Tombe de Batman) et le révèlent les premières pages de cet album qui en compte 300. Warren Ellis ne cherche pas à réinventer le mythe Batman ; au contraire, il plonge dans la quintessence de son univers : un justicier rongé par son passé et obsédé par l'idée de rendre justice (la sienne), un milliardaire qui utilise son immense fortune pour mettre au point des armes, armures, engins et réseau de surveillance de pointe, un solitaire qui ne sort de sa caverne que pour aller affronter le crime au sein d'une ville pourrie et malfaisante, un orphelin qui pourrait perdre la raison si Alfred n'était là pour l'empêcher de basculer irrémédiablement. Rien de fondamentalement nouveau mais le scénariste pousse la mythologie à son paroxysme tout en revenant aux origines du personnage, celui d'un enquêteur dont les premières aventures furent publiées dans la revue Detective Comics

Trouble(s)

Il y a plusieurs belles idées dans cet album, notamment la manière dont Batman décortique les scènes de crime : il s'appuie autant sur la réalité augmentée que sur sa faculté à prendre la place de la victime. Une nouvelle identité pour un homme déjà double. Lors de ces immersions troublantes, Bruce Wayne semble frôler la folie. Ellis prend également un malin plaisir à placer en travers de la route du Chevalier noir des psychopathes qui évoquent certains de ses célèbres adversaires, sauf qu'il ne s'agit ni du Joker, ni de Bane. Encore une manière pour l'auteur de se jouer de la saga tout en troublant le lecteur.

L'enquête est complexe et ponctuée par des affrontements hyper violents. Le dessin réaliste de Bryan Hitch participe à donner de l'intensité au récit. L'artiste n'hésite pas à étaler les combats sur une dizaine de planches sans dialogue afin d'en faire ressortir toute la brutalité et la rage. Il y a notamment une incroyable fight sequence au coeur de l'asile d'Arkham. On ressent la puissance des coups donnés et la souffrance qu'ils infligent. Hitch, qui a avait contribué au succès de la "révolution" des Avengers avec The Ultimates, en impose par son art du cadrage et du découpage. Lui qui avait donné à Nick Fury le visage de Samuel L. Jackson prête cette fois-ci à Alfred les traits de David Niven.

Sombre, violent, nihiliste, The Batman's grave, qui bénéficie d'une édition de qualité et se termine par une galerie de couvertures alternatives, mérite sa place parmi les meilleurs comics consacrés au Chevalier noir.

Anderton


Aucun commentaire: