Belmondo : films, anecdotes...

dimanche 12 septembre 2021

Comics - Wynd, un vent nouveau souffle sur la fantasy

Wynd BD comics CINEBLOGYWOOD


A lire : Le premier des trois volumes de Wynd, publié chez Urban Comics sous le label Urban Kids, nous emporte dans un monde imaginaire où la lutte du bien contre le mal se déroule en résonnance avec des combats complètement actuels.


Comme son nom l'indique, Tubeville est une cité dont les sous-sols sont traversés par un réseau de tunnels et de tuyaux en tous genres. Au sein des souterrains, se terrent également des humains qui ne le sont plus tout à fait : la magie coule dans leurs veines et une maladie les rend contagieux. Pour s'en préserver, le roi a instauré des Lois du sang et ordonné l'éradication de ces races à part. Wynd vit en surface auprès d'une mère et d'une soeur adoptives. Ses oreilles pointues, qu'il cache soigneusement, trahissent ses origines magiques. A cette différence, s'en ajoute une autre : Wynd est amoureux du fils du jardinier royal, qu'il épie en secret sans oser lui révéler sa passion. Pour sa sécurité, Wynd doit fuir Tubeville. Il entreprend ce périlleux voyage avec sa soeur adoptive, le fils du jardinier et le fils du roi, en rébellion contre l'autorité de son père. Mais l'Ecorché, un impitoyable chasseur d'êtres magiques, se lance à leurs trousses.

Le scénariste James Tynion IV et le dessinateur Michael Dialynas ont créé un univers riche qui plaira aux amateurs de fantasy. Ce premier tome n'en révèle qu'une petite partie mais le lecteur en perçoit toute la profusion. Le décor est planté et les personnages sont en place. Les héros sont des ados et comme tous les ados, ils sont un peu naïfs, exaltés, mal dans leur peau. Tynion en brosse les portraits avec beaucoup de sensibilité et de bienveillance, au point de nous les rendre immédiatement attachants. Comme il l'explique dans une interview publiée en fin d'album, il s'est inspiré de sa propre expérience de "jeune queer cloîtré dans un lycée catholique pour garçons à Milwaukee" pour relater avec justesse les sentiments parfois contradictoires qui étreignent un ado qui se sent différent mais n'arrive pas complètement à l'accepter. D'où les interrogations, l'incompréhension, la colère, le désarroi qu'exprime Wynd. Et le courage qu'il va manifester pour affirmer son identité au sein d'une société qui le rejette.

Dialynas donne corps à ce monde imaginaire, qu'il pare de couleurs vives. Son dessin très expressif fait passer toute la finesse des émotions qui traversent les personnages et contribuent à nous identifier avec eux. Voici une BD qui nous promet une belle saga et qui nous transporte dans un ailleurs fantastique tout en abordant avec beaucoup de nuances des thèmes au coeur même de notre monde contemporain.

Anderton

Aucun commentaire: