CANNES 2024

mardi 18 juin 2019

Arctic : un choc glacé en vidéo

En DVD et Blu-ray : Un peu plus d'un an après sa projection au Festival de Cannes 2018 et cinq mois après sa sortie en salle, Arctic sera disponible en vidéo ce mercredi. Et même sur un plus petit écran, le film de Joe Penna suscite la même réaction viscérale. Grâce notamment à la formidable interprétation de Mads Mikkelsen.



Il y a des films, dits "catastrophe" ou survival, dont le début présente posément les personnages principaux qui vont se retrouver confrontés ultérieurement à ladite catastrophe. Leur vie tranquille  et leur bonheur familial sont d'autant plus poignants qu'on sait qu'ils vont voler en éclats. Les exemples abondent, de La Tour infernale à L'Aventure du Poséidon, en passant par Seul au monde, pour n'en citer que quelques-uns. Arctic n'entre pas dans cette catégorie. Dès les premières images, le spectateur découvre les terribles conditions dans lesquelles se retrouve le protagoniste et la routine qu'il met en place pour assurer sa survie au milieu d'un désert de glace. Pas de flashbacks, ni de monologues pour expliquer le contexte. Nous voici plongés au coeur du drame.  



"Plongés" est le terme exact tant le réalisateur Joe Penna nous fait vivre au plus près le calvaire de ce survivant d'un crash d'avion. Un homme qui organise méthodiquement ses activités - se nourrir, boire, signaler sa présence... - pour ne pas se laisser surprendre par le froid, implacable. Prestation exceptionnelle de Mads Mikkelsen : visage émacié, regard perdu, il donne l'impression de vivre physiquement les souffrances de son personnage. Chacun de ses gestes est lourd. Faim, froid, fatigue. Et pourtant, le comédien parvient également à faire passer par son regard et son corps une détermination encore plus solide que la glace qui l'entoure. Lors de ses actes mécaniques comme dans les instants où sa raison semble vaciller et les émotions affleurent, Mikkelsen fait jaillir toute l'humanité qui n'a pas quitté le Robinson des pôles. Il en est bouleversant.

The Jokers sort une édition Blu-ray qui met en valeur le travail sur l'image et le son. Pas de suppléments. On aurait aimé pourtant voir l'accueil (chaleureux, pour le coup) reçu sur la Croisette, entendre Mads Mikkelsen s'exprimer sur son approche du rôle ou découvrir le tournage qui fut difficile. Mais c'est peut-être finalement mieux d'en rester au film et au choc qu'il provoque, sans en révéler les secrets de fabrication.

Anderton

Aucun commentaire: