CANNES 2024

dimanche 12 juillet 2020

Out of time : Denzel Washington dans un thriller caliente

En Blu-ray et DVD : En cette période de déplacements restreints, L'Atelier d'images a la bonne idée de nous emmener en Floride aux côtés de Denzel Washington et d'Eva Mendes. Un voyage qui ne se refuse pas, d'autant que c'est pour plonger dans un thriller chaud et moite, à l'image du climat local : Out of time (2003) de Carl Franklin.



Mathias Whitlock (Denzel Washington) dirige le commissariat de Banyan Key, une des îles de l'archipel floridien. Séparé de sa femme Alex (Eva Mendes), flic comme lui, il vit une aventure avec Ann (Sanna Lathan), une femme mariée à un homme violent (Dean Cain). Matt est aux côtés d'Ann lorsqu'elle apprend qu'un cancer la ronge et ne lui laisse que quelques mois à vivre. Afin de lui payer un traitement de la dernière chance, le chef de la police de Banyan Key lui confie une importante somme d'argent confisquée à un dealer. Le lendemain, la maison d'Ann est détruite dans un violent incendie. Deux corps sont retrouvés. Alex est en charge de l'enquête.


J'adore Denzel Washington. Il fait partie de ces acteurs magnétiques qui rendent chacun de leurs rôles fascinant. C'est bien simple, je n'ai pas souvenir l'avoir vu mauvais dans un film. Dans Out of time, il campe un policier plein d'assurance qui se retrouve au beau milieu d'un engrenage implacable. Toujours impeccable en mâle alpha, Washington surprend en passant au registre de l'homme dominé par les événements... et les femmes. Et il reste totalement crédible, bien sûr. Le spectateur s'embarque avec lui dans une course contre la montre pour résoudre un mystère et sauver sa peau, tout en participant à l'enquête qui pourrait mener à sa perte. La manière dont Denzel parle, sa façon de se mouvoir nous hypnotisent de la première à la dernière image.

Après lui avoir donné la réplique dans Training Day, Eva Mendes trouve ici un rôle plus étoffé dans lequel elle affiche sa détermination tout en jouant de sa séduction. Elle parvient à tenir tête au grand Denzel, ce qui en dit long sur son talent. Idem pour Dean Cain, qui délaisse le costume de Superman dans la série Lois & Clark pour endosser celui d'un mari violent. Il assure lors de ses face-à-face avec Denzel dans des séquences chargées en testostérone. Sanaa Lathan joue pour sa part un rôle qui s'avère moins unidimensionnel que prévu tandis que John Billingsley incarne un médecin légiste moins rigoureux que drôle.



Polar caliente

D'ailleurs, le récit ne manque pas d'humour : pas de gros gags mais des pointes de légèreté ici ou là qui ne ralentissent en rien le rythme effréné du film. Carl Franklin, qui avait déjà tourné avec Denzel Washington dans Le Diable en robe bleue, propose une mise en scène alerte, avec des mouvements de caméra qui participent au dynamisme de l'ensemble. Dernier atout d'Out of time : la Floride, entre Miami et les Keys, dont on ressent le climat tropical et dont les couleurs chatoyantes sont bien mises en valeur par la photo de Theo Van de Sande (Blade)... et le nouveau master HD proposé par L'Atelier d'Images. L'éditeur, qui nous offre le film pour la première fois en Blu-ray, l'a complété par de nombreux bonus, notamment un making of et les essais (toujours intéressants à découvrir) de Dean Cain et Sanaa Lathan.

Out of time est un thriller prenant et sensuel, avec une composition atypique de Denzel Washington. Cela ne se refuse pas !

Anderton


Aucun commentaire: