Belmondo : films, anecdotes...

mardi 16 juin 2009

Transformers 2 : premières impressions


En salles (bientôt) : Depuis quelques heures, il est possible d'évoquer Transformers 2 La Revanche (découvrez ici notre méga-dossier sur la franchise). Paramount a levé son embargo. J'ai vu le film de Michael Bay la semaine dernière en projection presse et mon sentiment reste à ce jour mitigé.
Le cinéaste a décidé de faire exploser (c'est bien le mot) les limites du premier opus - que j'avais adoré. Transformers 2 est un déluge d'action trépidante, d'effets spéciaux ahurissants et d'explosions thermonucléaires ! Au sens propre puisque le film propose une explosion qui a été enregistrée dans le Guiness Book des records... Sacré Michael !
Le nombre de robots a été multiplié par trois ou quatre et leurs combats - en ville, en forêt ou dans le désert - en mettent plein la vue. Avec des ralentis dignes des films made in Hong Kong : après un coup de poing d'Optimus Prime, on voit les boulons et l'huile jaillir de la mâchoire d'un Decepticon. Garagistes trop sensibles, s'abstenir !
Robot-ratif
Paradoxalement, le problème du film tient à cette surenchère dans le spectaculaire. Michael Bay est retombé dans ses travers. A force de faire succéder les scènes d'anthologie, les séquences en perdent en intensité. Même si, une fois de plus, elles sont hyper bien réalisées. L'autre gros problème, c'est l'histoire, moins solide que dans le premier épisode. Le "plot" est plus compliqué qu'une transformation d'un grille-pain en Decepticon. Je vous rassure, on finit par saisir l'enjeu mais c'est expliqué avec beaucoup de lourdeur.
Par ailleurs, le couple Sam (Shia LaBeouf) et Mikaela (Megan Fox) est un peu trop en retrait : après la tension sexuelle du premier film, les scénaristes n'ont pas su trouver un réel ressort dramatique pour pimenter la relation des deux ados. Et Megan Fox est rabaissée au rang de mécano sexy ou de pin up qui crie et court à tout va. Dommage... En revanche, John Turturro livre une prestation hilarante. Sinon, j'ai également été dérangé par certains "robots" aux propos et attitudes trop humains. Même caricaturaux. Genre Jar Jar Binks de métal...
Globalement, Transformers 2 est un blockbuster dans toute sa splendeur qui plaira aux enfants sans rebuter leurs parents. C'est peut-être pour ça que je retournerai le voir avec mes p'tits monstres. Et c'est un film qui, curieux paradoxe, est plus spectaculaire que le premier opus mais moins bien réussi.
Anderton

Aucun commentaire: