DOSSIER

27 septembre 2008

Paul Newman est mort

Artistes : Je m'apprétais à publier un post léger quand la nouvelle est tombée. Terrible. Paul Newman est mort. Le choc. Le décès remonte à vendredi mais l'annonce n'a été faite que samedi. Le comédien était âgé de 83 ans. C'est un cancer du poumon qui l'a emporté alors que, malade depuis plusieurs mois, il avait démenti les rumeurs d'une hospitalisation.
Que dire, si ce n'est évoquer la tristesse qui étreint tout amoureux du cinéma. Paul Newman représentait le cinéma hollywoodien dans ce qu'il avait de meilleur. C'était aussi une figure de la "Méthode", ce jeu d'acteur total enseigné à l'Actors Studio, où Newman a fait ses classes en 1952. Le comédien a mené une grande carrière au théâtre tout en s'imposant au cinéma, avec Marqué par la haine (Somebody Up There Likes Me, 1956).
Hitchcock, Roy Hill, Scorsese...
Difficile de citer tous ses grands films : Le Gaucher (The Left Handed Gun, 1958), Exodus (1960), Le Rideau déchiré (Torn Curtain, 1966), Luke la Main Froide (Cool Hand Luke, 1967), Butch Cassidy et le Kid (Butch Cassidy and the Sundance Kid, 1969), L'Arnaque (The Sting, 1973), La Tour Infernale (The Towering Inferno, 1974), Le Verdict (The Verdict, 1982), Les Sentiers de la Perdition (Road to Perdition, 2002)...
A noter qu'il reprend son rôle de Fast Eddie Felson (L'Arnaqueur, The Hustler, 1961) dans La Couleur de l'Argent (The Color of Money, 1986), ce qui lui vaudra un Oscar... un an après avoir reçu un Oscar pour l'ensemble de son oeuvre. Ce qui fait dire à Paul Newman : "C'est comme avoir fait la cour à une belle femme pendant 80 ans. Elle finit par céder et l'on dit : 'je suis vraiment désolé, mais je suis fatigué'".
Sauces et pistons
Outre le cinéma, le comédien était un fan de sports mécaniques : il termine 2e place aux 24 heures du Mans en 1979 ; en 2005, à plus de 80 ans, il reprend même le volant au 24 Heures de Daytona. Passion qu'il a également évoquée sur grand écran : il prête sa voix à Doc Hudson dans Cars (2006) ; surtout, dans La Dernière Folie de Mel Brooks (Silent Movie, 1976), il participe à une géniale course... de fauteuils roulants.
Comme bon nombre des grands comédiens de sa génération, Paul Newman est un acteur engagé. Pour le mouvement des droits civiques, contre le désarmement. D'où une réputation d'affreux gauchiste. "Me retrouver sur la liste des ennemis du président Nixon fut le plus grand honneur de ma vie. Qui sait qui me met sur écoute et sur la liste de quel gouvernement je figure à présent ?", déclare-t-il.
Son engagement n'est pas que politique. Il est aussi "humanitaire". "Marqué par la décès de son fils par overdose, Paul Newman a participé à de nombreuses activités caritatives contre la drogue, et créé en 1982 une ligne de produits culinaires (sauces, pop-corn) à son effigie. Les bénéfices étaient reversés à des organisations éducatives ou sanitaires qui prennent en charge des enfants cancéreux ou atteints de maladies du sang. Les dons de la franchise avaient dépassé les 200 millions de dollars en 2006", précise LCI.fr.
Coeur énorme et yeux bleus
Le comédien avait un coeur énorme et pas que pour les autres puisqu'il est resté le mari fidèle de la comédienne Joanne Woodward, sa seconde femme, épousée en 1958. Ensemble, ils ont eu trois filles. D'un premier mariage avec Jackie Witte, il a eu également un garçon et deux filles. Fidèle donc, lui qui faisait craquer les femmes avec ses yeux bleus. Il avait d'ailleurs été élu l'un des "50 plus beaux hommes du monde" en 1990 par le magazine People. Ou encore l'un des "100 acteurs les plus sexys de l'histoire du cinéma", en 1995, par la revue Empire.
Comme son ami Robert Redford, il s'est attaché à faire oublier sa belle gueule par ses choix artistiques. Mais son regard d'azur a toujours fasciné le public. Quand on lui avait demandé ce qu'il voudrait qu'on écrive sur sa tombe, il avait imaginé une épitaphe pleine d'humour : "Ci-gît Paul Newman, mort en raté car ses yeux sont devenus marron'". Marron ou bleu, qu'importe. Paul Newman n'est pas mort. Le cinéma l'a rendu immortel et nous lui en sommes reconnaissants.
Je me suis largement inspiré de la bio pondue par LCI.fr. A voir aussi une vidéo sur l'acteur.
Anderton

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Oui, pour cet acteur. Et, en plus, Paul Newman, comme ça, nous donne une importante leçon sociale.

http://ysengrimus.wordpress.com/2008/09/30/l%E2%80%99heritage-social-sinon-socialiste-que-nous-legue-l%E2%80%99acteur-paul-newman/

Bonne continuation, voie de l’avenir.
Paul Laurendeau

Translate this blog