A LA UNE

mercredi 27 mars 2013

Jack le chasseur de géant : tout public et sans surprise


En salles : Fee…Fye…Foe…Fumm ! L’idée de départ est originale. Le réalisateur Bryan Singer (X-Men, X-Men 2) adapte le célèbre conte anglais Jack le tueur de géants aussi connu sous le nom de Jack et le haricot magique. Il veut donner une nouvelle dimension à cette histoire pour en faire un blockbuster d’aventure. Sur l’adaptation, pas de déception. Jack, le jeune fermier pauvre se transforme en héros. Son destin est chamboulé. Le film prend alors sa tournure épique sans pour autant arriver réellement à emporter le spectateur.

Jack le chasseur de géants tient la route avec la mise en évidence du passage de l’innocence à l’héroïsme. Nicholas Hoult (également à l’affiche de Warm Bodies) incarne très bien le personnage de Jack, ce jeune fermier qui va devoir faire face à ses peurs pour sauver sa bien-aimée, l’intrépide princesse Isabelle (Eleanor Tomlinson). Les deux adolescents se ressemblent plus qu’on ne l’imagine. Et grâce à cette relation, Jack grandit, murit et franchit des étapes de sa vie comme quand il grimpe sur cet énorme haricot. De ce point de vue, le film montre avec brio cette sorte de passage transitoire vers l’âge adulte.
 
Un scénario trop facile
 
Le film a été entièrement tourné pour la 3D. Il faut avouer qu’elle donne quelques effets intéressants notamment avec le haricot de 8 kilomètres de haut ou le monde des géants. Des géants, d'ailleurs, on ne peut plus réalistes et ignobles… Mais visuellement, le film ne convainc pas à 100%. Dans les points forts, on notera les quelques touches d’humour avec les géants ou avec l’interprétation du chevalier Elmont par Ewan McGregor. Ses touches viennent relever un scénario un peu trop facile, déjà vu qui ne laisse aucune place à l’originalité. Au final, il laisse le spectateur sur sa faim.
Avec une intrigue un brin trop prévisible, Jack le chasseur de géants ne sera peut-être pas le film d’aventure de l’année. Il s’inscrit tout de même comme très belle épopée qui séduira les plus jeunes et un public familial.

Lois Lane
Enregistrer un commentaire