vendredi 23 août 2013

Love on the beach : amours interdites

Buzz : Dans le cadre de notre dossier Love on the Beach, consacré aux scènes cultes d'amour à la plage, il est temps d'aborder des amours sulfureuses, et mêmes interdites ! A la plage, il n'y a pas que le sable qui peut être brûlant.

Mort à Venise (1971) évoque le coup de foudre d'un artiste en villégiature à Venise pour un adolescent androgyne. Avec ce film librement adapté d'une oeuvre de Thomas Mann et influencé par celle de Proust, Luchino Visconti met somptueusement en scène le désir à l'état pur et les émois amoureux. Rien de glauque. L'interprétation de Dirk Bogarde y joue pour beaucoup : sans mot dire, l'acteur fait passer tout l'éventail des émotions que lui procure la vision quasi onirique du jeune Tadzio à la plage. L'action se déroule au début du XXe siècle à Venise, alors frappée par une épidémie de choléra. Pureté et déchéance amoureuses comme artistiques se confondent sur les notes de la symphonie n°5 de Mahler. Somptueux. 


Dans Mort à Venise, il n'y a pas passage à l'acte. La ligne jaune est franchie dans Un moment d'égarement (1977). Parti en vacances avec son meilleur pote (Victor Lanoux), un quadra (Jean-Pierre Marielle) se tape la fille adolescente dudit copain. La fille (Agnès Soral) révèle à son paternel qu'elle a couché avec un homme mûr. Le pater est fou de rage et cherche le coupable jusqu'à ce que son pote passe aux aveux. Claude Berri filme l'éveil d'une ado à la sexualité : la Miss se sait désirable, se sent désirée. Elle aguiche un adulte en pleine crise de la quarantaine, autant pour revendiquer son statut de jeune femme que pour faire chier son père. Il y a des moments très drôles (les scènes où Lanoux cherche le coupable) et d'autres davantage doux-amers. Evidemment, Marielle excelle dans ce rôle de mec paumé, lui-même père de famille. La bande-annonce se mire ici.


Dans Les Galettes de Pont-Aven (1975), le cultissime film de Joël Séria, Marielle incarne déjà un père de famille qui envoie tout balader (famille, boulot) pour tenter de vivre de son art (la peinture) tout en se servant de son dard. La bohème gauloise s'achèvera face au bas-ventre d'une belle jeunette (me souviens plus si elle est mineure ou pas). Avec Marie, Henri rencontre enfin l'amour. Et le film riche en grands moments s'achève à la plage, avec Marielle courant servir des glaces aux vacanciers allongés.  

Il y a les motherfuckers et les fuckermothers. Anne Fontaine s'intéresse à cette deuxième catégorie : deux splendides femmes mûres (MILF, cougars... au choix) qui passent les vacances avec leurs beaux grands garçons. La mer, la plage, les corps musclés de deux jeunes adultes. Et chacune de coucher avec le fils de l'autre. Sulfureux quatuor que celui de Perfect Mothers. Avec deux grandes et belles actrices : Naomi Watts et Robin Wright.


Anderton 

Aucun commentaire: