A LA UNE

dimanche 11 août 2013

Love on the beach : la drague pour pécho... ou pas

Buzz : Suite de notre feuilleton Love on the Beach, un passage en revue des scènes mémorables d'amour à la plage dans le 7e art. Avant de pouvoir pécho, il faut savoir draguer. Florilège de techniques pas toujours emballantes.

Rendons hommage à Jean-Claude Dusse (Michel Blanc), inoubliable casanova dans Les Bronzés (1978). Moustache, lunettes de soleil, peignoir, petit bonnet ou harmonica. Tout est bon pour mettre en avant ses talents et sa plastique. Résultat : taule sur taule sur taule. Et le pauvre JCD de finir à poil avec un slip en algues ou de contempler mélancoliquement le bûcher se consummer avant de rentrer "se coucher". La drague, c'est tout un art.


Aldo Maccione n'évoque certainement plus rien pour les jeunes générations. Quelle injustice ! Avec son accent italien et son air un peu con, le bonhomme a fait rire la France giscardo-mitterrandienne. Le bonhomme a d'ailleurs popularisé une démarche chaloupée de séduction. Révélée dans L'Aventure c'est l'aventure (1972), le cultissime film de Claude Lelouch avec Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner et Charles Gérard, la "Maccione" a été ensuite utilisée et ré-utilisée jusqu'à l'excès et à l'écoeurement par son propre inventeur, comme dans Le Bourreau des coeurs (1983), un nanar insupportable signé Christian Gion. Triste.



Ultime technique de drague : la franchise absolue. Illustration avec cette scène tirée de Vive les femmes (1983), de Claude Confortès, d'après la BD de Reiser. "Cela vous dirait d'aller tirer un p'tit coup avec moi à l'hôtel ?", demande Roland Giraud à chaque femme allongée sur le sable, sans même chercher à être discret. Les réactions outrées ne se font pas attendre. Jusqu'à un dénouement inattendu qui laisse Catherine Leprince à sa serviette et sa frustration. Enfoncé, Jean-Claude Dusse.



Anderton et Mrs Peel
Enregistrer un commentaire