Dossier Super Bowl

jeudi 18 novembre 2021

The Trip : l'amour à gore et à cris

The Trip Blu-ray CINEBLOGYWOOD

En DVD et Blu-ray : Avec Scènes de la vie conjugale (1973), Ingmar Bergman a su explorer avec sensibilité les aléas de la vie de couple. Près de cinquante ans plus tard, un autre Scandinave, Tommy Wirkola, explore les liens du mariage de manière plus tranchante. The Trip (I onde dager) réunit pour le meilleur (et fait subir le pire à) Noomi Rapace et Aksel Hennie dans un film barge, drôle et sanglant, disponible en vidéo.


Elle est actrice, lui réalisateur. Ils sont mariés et décident d'aller passer quelques jours dans un chalet au fin fond de la forêt norvégienne. L'occasion de se retrouver et d'apaiser les tensions qui minent  leur couple. Au programme : des bons petits plats, du vin, des parties de scrabble et un meurtre. Car chacun a eu l'idée de se débarrasser de l'autre. Ah, ces couples fusionnels ! Mais alors que leurs plans se télescopent brutalement, les deux moitiés désunies se retrouvent face à des visiteurs très particuliers... Et particulièrement méchants.

Comme son titre l'indique, The Trip est un voyage cinématographique qui nous emmène hors des sentiers battus. Cela commence comme une comédie dramatique avant de basculer dans le thriller puis de plonger dans le film d'horreur. Un mélange des genres particulièrement réussi avec un double fil rouge : l'humour et la violence, d'abord psychologique puis physique. Une fois le premier coup donné, ça n'arrête plus ! Cela gicle, même. On serre les dents en même temps qu'on se marre (si, c'est possible, vous verrez). Il y a même quelques moments émouvants. Ils tiennent notamment aux interprétations de Noomi Rapace (Millenium, Prometheus et bientôt Lamb) et d'Aksel Hennie (Seul sur Mars). Ils forment un couple rongé par la rancoeur accumulée au terme d'années de frustrations. Une rancoeur qui vire à la haine mais, face à la pire des adversités, l'amour refait surface. Les deux comédiens font passer toutes ces émotions avec beaucoup de justesse. Le reste du casting est à la hauteur du duo, avec une mention à Atle Antonsen, qui campe un psychopathe qu'on n'est pas prêt d'oublier.

Sur la base d'un scénar malin et vicelard pondu par deux Britanniques, Tommy Wirkola (Dead Snow, Seven Sisters) s'en donne à coeur joie à bousculer les genres, faire grimper la tension, flirter avec l'indicible, assumer le grandguignolesque et le scato. Et je dois dire que c'est jubilatoire de se laisser piéger et surprendre tout au long du film. L'édition vidéo, signée Lonesome Bear/The Jokers, nous propose en prime un making of. Je recommande chaudement ce thriller atypique venu du froid.

Anderton

Aucun commentaire: