New

10 novembre 2007

George Clooney et Renée Zellweger : pas de gros melons mais têtes de cuir

Artistes : "Renée & George". Une photo avec pareil titre laisserait craindre le pire en France. Mais ces prénoms un peu passés de mode chez nous tant ils évoquent les bigoudis de mamie et le bar-tabac d'en face, sont synonymes de glamour Outre-Atlantique. Forcément, puisqu'ils sont portés par deux des comédiens les plus classieux et sexy du moment.
George Clooney et Renée Zellweger font donc la couverture du magazine W du mois de décembre. Tous deux font partie du casting de Leatherheads (Jeux de Dupes), un film qui, comme son nom l'indique, s'intéresse aux joueurs de football américain dans les années 20. Lesquels portaient des casques de cuir à l'époque. Le film, réalisé par Mister George himself, sortira en janvier 2008 sur nos écrans.
Excuses pour une confession
Dans l'interview que les deux acteurs ont accordé au magazine, Clooney explique qu'il a adressé des lettres d'excuse à Mike Nichols et Sidney Lumet pour leur avoir piquer des plans qu'il a reproduits dans Confession d'un Homme Dangereux. "Mais ensuite, j'ai dit à Joel et Ethan [Coen] que je leur ai volé des plans et ils m'ont fait : 'Ouais, on a volé ces plans à Capra'", déclare-t-il. Il précise que le scénar a été modifié pour tenir compte de son âge et balance quelques vannes à Renée : dans ce film, dit-il, elle interprète une fille intelligente. "Ce qu'elle a joué de manière incroyable". Et pan !
Faut dire que George et Renée sont de vrais potes. "Elle est mon amie, précise-t-il, alors je peux être vraiment direct. Je peux dire : 'Ce n'est pas un bon angle' [pour interpréter le personnage, NDLR], et ne pas essayer de la manipuler (...)." Quant à Bridget Jones, elle roucoule : "[George] ne sait même pas à quel point son opinion a été importante pour moi au cours de toutes ces années". En même temps, maintenant, il le sait. Et Renée d'en rajouter : "Il est gentil. Cela paraît ennuyeux à entendre mais c'est vrai. De temps à autre, vous tombez sur un vrai bon gars. Sur un Jimmy Stewart. Sur un Paul Newman. Et maintenant sur un George Clooney".
C'est mimi tout plein. Et ça change Georgie des tôles qu'il se prend dans la nouvelle pub pour Nespresso.
Quand Clooney découvre les putes
Dans la même interview, Clooney raconte qu'il ne savait pas ce qu'était une prostituée avant d'emménager à Los Angeles. Alors qu'il se baladait en Porsche avec son cousin, il s'arrête à un feu rouge : "Et toutes ces filles sont venues nous voir en disant : 'Hé, vous voulez faire la fête ?' J'ai regardé Miguel [Ferrer, son cousin, NDLR] et j'ai dit : 'Les meufs m'adorent, mec ! Je suis de la balle, ici !'" C'est beau, l'innocence. En même temps, quelle clairvoyance.
Anderton

1 commentaire:

innocent a dit…

Donc les filles hier soir sur l'avenue Foch, c'était des putes ????

Translate this blog