Dossier

mardi 20 novembre 2012

Twilight Révélation 2 : émois, émois et moi !


En salles : L’heure de la vengeance a sonné ! Pour qui vous dites-vous ? Mais pour Bella, enfin ! Twilight Chapitre 5 Révélation 2e partie est sorti la semaine dernière. Et si vous cherchez encore une bonne raison pour aller le voir, en voici plusieurs.


Si vous ne faites pas partie des milliers de fans des célèbres romans de la romancière Stephenie Meyer, il aura fallu un an pour connaître la fin de cette histoire. L’épilogue de cette saga à rallonge arrive enfin au bout de 4 ans ! Rien que pour ça, l’équipe mérite un peu d’encouragement.
Deux films pour un seul roman celui de Révélation, le 4e de la série, qui aura laissé toute une génération d’adolescentes en émoi devant cette romance vampirique.

Retour du trio

Dans la première partie de Breaking Dawn, Bella (Kristen Stewart) apparaissait la mine horrible, décharnée, le teint grisâtre et pas vraiment sexy. Elle se réveille enfin, plus blanche que jamais mais transformée en vampirella, prête à tout pour protéger son enfant. Désormais capable d’attaquer un mammifère à pleines dents, de grimper des montagnes à pleines griffes, de réduire des blocs de pierre en cailloux et de battre son beau-frère au bras de fer ! Une forme pareille, ça fait rêver !

Edward (Robert Pattinson), lui, n’a pas changé, toujours gaga de sa moitié, béat d’admiration devant sa soudaine force herculéenne et sa maîtrise de sang humain, il compte plus que jamais sur ses ennemis  les loups et sa famille aux dents longues pour résoudre ses différends avec le clan ennemi, les Volturi.

Parlons en du loup ! Imprégné à la vie-à la mort de Renesmée, la fille du couple idéal, Jacob (Taylor Lautner) voue désormais un amour inconditionnel à cette enfant qui subjugue tout le monde et grandit à vitesse grand V. Pas vraiment net ! Venus de tout pays, 18 vampires vont rappliquer à la rescousse de la famille Cullen. C’est tellement beau tous ces amis prêts à tout pour sauver l’enfant prodige. Les liens d’amitié, y a que ça de vrai !

Bois et fruit défendu

Le film prône également les valeurs familiales et les liens… du sang. Tous sont prêts à se sacrifier et à en finir de cette éternelle trépas afin que vive l’enfant mi ange-mi démon.

Le magnifique générique début fait l’apologie de la nature, version glacée de la petite maison dans la prairie. Même si après, on se retrouve plutôt au fond des bois. Les bois, c’est justement là que vont résider la Bella et son prince charmant. Dans une jolie petite maison de conte de fée, offerte par la belle famille, les héros vont pouvoir s’aimer comme des grands et sans repos. Blanche-Neige goûte enfin au fruit défendu sans crainte de voir son amant la dévorer. Dans cette histoire, pas de 7 nains, mais des chiens loups qui montrent les crocs et se réconcilient devant la bataille.

Crocs sanglants

Le dernier quart d’heure arrive à nous surprendre par des scènes ultra violentes, hors contexte littéraire et qui relance le suspense. Une heureuse surprise, presque interdite au moins de 12 ans, et relativement choquante au milieu de tant de puritanisme et de douceur. Le générique de fin, réunit tous les acteurs des cinq épisodes qui ont traversé ensemble cette saga. Séquence émotion et respect pour avoir tenu si longtemps dans des conditions atmosphériques plus qu’insupportables et surtout aux spectateurs qui, eux, ont vieilli et ont arrêté depuis des années de croire au père Noël.
Finalement, nous sommes rassurés de voir que Bella et Edward vont pouvoir s’aimer éternellement et ça, il n’y a que dans les films qu’on peut voir ça. Allez c’est tout pour cette histoire-là, nos héros vont enfin pouvoir vivre leur vie de mortels. Sexe, scandales et tragédies. Une vie normale, quoi !

Mrs Peel
Enregistrer un commentaire