Dossier

jeudi 22 novembre 2012

Demain Quand la guerre a commencé : Red Dawn Under

En DVD et Blu-ray : En Australie de nos jours, un groupe d’ados bien sympas (le beau gosse, l’Asiat, le rigolo et quelques filles - la girlie, la neuneu, la connasse et la bonnasse) se rend dans les montagnes pour un trip de trois jours. Quand ils reviennent à la civilisation, tout le monde s’est barré.Parti vraiment ? nooooon : tout le monde est en fait parqué dans un immense terrain car l’Australie (Down Under) vient d’être envahie par une armée étrangère.



Que faire ? Repartir dans la montagne ? Montez une secte dans l’arrière-pays ? Décider de repeupler ce petit pays à 8 ? Que nenni : la révolte est la solution choisie par nos sept héros qui se décident à prendre les armes pour mieux botter le cul de l’envahisseur.

L’aube verte  !

Avec Demain Quand la guerre a commencé (Tomorrow, when the war began), Impossible de ne pas penser à L’Aube rouge (Red Dawn) pour les moins jeunes d’entre nous (dont le remake US sorti cette année ne semble pas pouvoir arriver jusqu'à nous), cette version Aussie est bien meilleure que mon résumé moqueur.

Car force est de constater que ça marche et plutôt bien. Adapté d’un best-seller australien, le film, sur un canevas de déjà vu, enchaîne les bonnes idées bien exploitées. La réussite en revient à une mise en scène particulièrement efficace et à un casting bien trouvé où tout le monde joue juste et dans le tempo.

Que demander de plus d’un film dont on n’attend pas grand-chose. Le final en devient même frustrant, et on se plaît à se dire : "Merde, c’est quand la suite ?!". Et bah, a priori en 2013, puisque ce carton australien a annoncé une suite. Que l’on matera avec plaisir. Au niveau des bonus du Blu-ray, édité chez Metropolitan, plein d’interviews bien sympas, la visite de l’écrivain sur le tournage, fin alternative, bétisier… Bref, un vrai bon produit Direct-to-video.

A voir.

Marcel Martial (Demain quand ma critique sera publié)
Enregistrer un commentaire