A LA UNE

lundi 1 février 2016

Maryland : garde du corps et vagues à l'âme

En DVD et Blu-ray : Avec Maryland, Alice Winocour signe un thriller oppressant dans lequel Matthias Schoenaerts et Diane Kruger donnent le meilleur d'eux-mêmes. Et ce n'est pas le seul mérite de cette édition vidéo.



Vincent est garde du corps. Un job qu'il exécute mécaniquement, faute de pouvoir repartir au front. Car Vincent était soldat et ce qu'il a vécu là-bas lui a retourné la tête. Stress post-traumatique, troubles de l'audition, hallucinations, paranoïa... S'il n'arrive pas à donner le change au toubib de l'armée, il parvient à se contenir dans le cadre de ses missions de sécurité. Comme lors de cette soirée dans une villa de la Côte d'Azur, baptisée Maryland. Il aurait bien éclaté la tête de cet invité puant de condescendance mais il a réussi à se contenir. Et voici qu'on lui propose d'assurer la protection de Jessie, la maîtresse des lieux, le temps d'un week-end, en l'absence de son mari, un riche homme d'affaires libanais. Un job a priori tranquille qui lui permet de côtoyer une femme qui le subjugue. 

Grands blessés

Pour son deuxième long-métrage en tant que réalisatrice, Alice Winocour fait montre d'une maîtrise digne d'un cinéaste bien établi. C'en est bluffant. Elle instaure une atmosphère étouffante, dans laquelle elle parvient à faire exister ses personnages. Matthias Schoenaerts livre une prestation exceptionnelle : jeu sobre mais tout en intensité, on le sent proche d'imploser (ou d'exploser) à tout moment. On souffre avec lui et pour lui tout en craignant ses réactions. Monstre potentiel et victime à la fois. Parano, Vincent ? On met du temps à répondre à la question. D'où cette pression qui monte crescendo à mesure que le récit progresse. Dans le rôle de Jessie, Diane Kruger propose une interprétation à fleur de peau : sa beauté vient autant de sa plastique que de sa fragilité. Fatiguée, lassée, larguée, Jessie. La rencontre de ces deux grands blessés ajoute à la tension dramatique. Et pour ne rien gâcher, la cinéaste réussit ses scènes d'action.

La photo est belle et le formidable travail sur la bande son, dans laquelle s'interpénètrent les bruits et la musique électro de Gesaffelstein, participent à cette confusion que ressent le spectateur, à l'instar de Vincent. En bonus du Blu-ray, édité par France TV Distribution, l'excellent court-métrage Magic Paris, qui confirme l'originalité et le talent de réalisatrice et de scénariste d'Alice Wincour. Encore un film d'ambiance avec des personnages bien écrits qui évoluent dans un récit surprenant. Hâte de découvrir son prochain film.

Anderton

Enregistrer un commentaire