A LA UNE

jeudi 16 février 2017

La Victoire en chantant : ben mon colon

Buzz : La colonisation fait irruption dans le débat politique et les partis politiques s'enflamment. Les mémoires sont courtes et sélectives. Beaucoup de films ont traité de la colonisation : films de propagande jusque dans les années 40 et 50, puis films dénonçant les ravages de l'exploitation par des pays riches de peuples qui n'ont pas eu les moyens de s'y opposer. Illustration du "bon vieux temps des colonies" avec un extrait de La Victoire en chantant (1976), premier film de Jean-Jacques Annaud récompensé de l'Oscar du meilleur film étranger en 1977.



Un Oscar obtenu sous la nationalité ivoirienne (lire notre article Jean-Jacques Annaud l'étranger). Le film fut un bide à sa sortie mais grâce à sa prestigieuse récompense, il ressortit en salle sous le titre Noirs et Blancs en couleurs. Cette comédie acide raconte comment, en Afrique, en 1915, deux postes militaires, l'un français, l'autre allemand, sont amenés à rompre leurs bonnes relations lorsqu'un courrier apprend (avec cinq mois de retard) que les deux pays sont entrés en guerre. Les colons font alors appel à la population locale pour se faire la guerre. Le rire s'étrangle dans la gorge...

Anderton
Enregistrer un commentaire