lundi 6 mars 2017

Ma Vie de Courgette : condensé d'émotions en stop motion

En DVD et Blu-ray : Multi-récompensé dans nombre de festivals, dont celui d'Annecy, et aux César 2017, Ma Vie de courgette est sorti en vidéo. L'occasion pour ceux qui l'ont raté en salle de découvrir un film d'animation qui n'a rien d'un navet.


Le public et la presse ont fondu devant cette oeuvre au sujet pourtant grave puisqu'elle décrit le quotidien d'enfants placés en orphelinat. Chaque pensionnaire a subi un traumatisme familial qu'il tente d'oublier au sein de ce nouveau foyer. Pas simple. D'autant qu'il faut apprendre à vivre en communauté, comme le découvre Courgette, le petit garçon qui débarque après le décès de sa mère alcoolique.


S'il y a beaucoup d'émotion dans le film de Claude Barras, le réalisateur a su éviter misérabilisme et sentimentalisme. Jamais il ne sort les grands violons. Les mômes ne sont pas tous des petits anges mais chacun porte un fardeau qu'il gère à sa façon : dans le mutisme, les pleurs ou l'agressivité.

Pour autant, le film est joyeux et plein d'espoir. Si la larmichette pointe parfois, le rire l'emporte souvent. Les personnages sont interprétés par des enfants dont c'est la première expérience cinématographique. D'où une fraîcheur et une spontanéité dans les voix qui transmettent de l'humanité aux petites poupées animées en stop motion (ou animation en volume, comme on dit en français). Des poupées d'ailleurs très expressives qui rappellent les films d'animation produits par Tim Burton. 

France Télévision Distribution propose une pelletée de bonus intéressants. Certains évoquent le tournage qui s'est déroulé sur 15 plateaux à la fois pour gagner du temps puisque seules 4 secondes de film étaient réalisées quotidiennement. 


On découvre également l'accueil chaleureux reçu par l'équipe à Annecy et Cannes. Peter Lord, l'un des créateurs du mythique studio Aardman (Wallace et Gromit), rend également un bel hommage au film. 

Anderton
Enregistrer un commentaire