Dossier Super Bowl

lundi 23 janvier 2012

Cowboys et Envahisseurs : un Blu-ray qui décolte

En DVD et Blu-ray : Cowboys et Envahisseurs. Le titre original est encore plus explicite : Cowboys and Aliens. En clair, on sait à quoi s'attendre. Reste à savoir si le résultat sera à la hauteur du concept.


Première promesse de qualité : l'équipe du film. La prod rassemble un "all-stars" de talents. Jugez-en : Daniel Craig, Harrison Ford, Olivia Wilde, Sam Rockwell devant la caméra ; Jon Favreau à la réalisation ; Steven Spielberg, Rom Howard et Brian Glazer à la production ; Roberto Orci et Alex Kurtzman (Transformers) et Damon Lindelof (Lost) au scénar. N'en jetez plus. pas étonnant que trois studios (Parmount, Universal et DreamWorks) soient associés au projet. 
 
Bon, on en connaît des films bourrés de grands noms qui se sont lamentablement plantés mais là, la sauce a pris. Favreau a réussi à maintenir l'équilibre entre les deux genres annoncés dans le titre : le western et la S-F. Il en respecte les codes et en joue parfois pour les détourner. Bref, le cinéaste choisit une approche sérieuse, enfin sincère, sans cynisme ni second degré (qui auraient tout gâcher), sans s'interdire des clins d'oeil ni des traits d'humour. Avec une mise en scène inspirée. La Favreau's touch, quoi.


E.T. galope maison


La photo rend hommage aux westerns hollywoodiens : paysages grandioses et décors soignés sont bien mis en valeur. Les effets spéciaux sont bluffants et rendent crédibles l'intervention des extra-terrestres dans cet environnement inhabituel.


L'histoire est classique. En prenant un peu de recul, on pourrait même dire que certaines situations sont attendues, voire déjà vues. Et pourtant, on est emporté par le récit et ses nombreux rebondissements. Action et humour sont au rendez-vous. Et la qualité du casting confère aux personnages une épaisseur qui dépasse celle du script : Daniel Craig prouve qu'un British peut incarner un cowboy über-badass ; Harrison Ford interprète avec finesse un (pas si) bad guy ; Sam Rockwell apporte sa fragilité et Olivia Wilde ne se réduit pas à une plastique magnifique, même si elle l'exhibe au cours du film.


L'édition combo de Paramount Home Entertainment (Blu-ray + DVD + copie digitale) propose le film dans une version longue inédite. Outre un making of très complet, on prend son pied avec une série d'interviews menés par Favreau himself face aux talents précités en début de post. Il en résulte des discussions très libres et sympas, avec beaucoup de vannes et pas mal d'anecdotes marrantes : on apprend que Favreau a (je le cite) "chié dans son pantalon" quand il est monté dans l'hélico piloté par Harrison Ford ou qu'Olivia Wilde a failli être piétinée par par une dizaine de chevaux au galop pendant le tournage... Surtout, Favreau en profite pour poser plein de questions sur James Bond, Millenium, Star Wars, Tron. Le cinéphile se régale.


Anderton

Aucun commentaire: