jeudi 6 juin 2013

C'est la Fin : Seth Rogen, ce gros branleur


Artistes : Les Frères Pétards. C'est le surnom que Rolling Stone a donné à James Franco, Seth Rogen, Jonah Hill et Danny McBride en les mettant en Une de leur numéro largement consacré à la marie-jeanne. Les compères sont à l'affiche de C'est la Fin (This is the End), une comédie apocalyptique dans laquelle ils interprètent leurs propres rôles.

Dans un long article, Rolling Stone a interrogé Hill, Franco et Rogen. Vulture a eu la bonne idée de comparer leurs propos sur trois thématiques centrales dans leur filmographie : les prouts, la branlette et la beuh. Résultat : James Franco ne fume plus, ne se branle plus (alors que plus jeune, il avait des cales aux mains) mais adore lâcher des caisses, notamment en avion. Passagers de première classe, vous voilà prévenus !


Jonah Hill, lui, a moyennenment apprécié l'interview. Faut dire que le journaliste de Rolling Stone l'accueille avec un grand sourire en disant : "Seth !" Du coup, l'acteur s'emporte : il ne fume pas car ça le fait trop réfléchir ; il ne se branle pas car il n'est pas marié, contrairement à Seth (euh...). Et il devient carrément vénère au sujet des pets. Du coup il met un vent au journaliste, en refusant de répondre à sa question con.

Reste Seth Rogen, fidèle à lui-même, répondant sans complexe et avec beaucoup d'humour. Il évoque une soirée passée à fumer avec Snoop Dogg (avant qu'il devienne Snoop Lion) et son crew. La séance a quand même duré "cinq à six heures" et Seth est tout fier de préciser qu'il a été complimenté pour sa performance par un pote de Snoop. Sur la branlette, il explique en gros qu'il n'arrête jamais de s'astiquer. Enfin, il raconte qu'il a chez lui des WC japonais qui lui "nettoient le cul - c'est génial". Conséquence : "[il] n'aime chier qu'à la maison, du coup [il] balance des gros pets dégueulasses pendant la journée". C'est la fin... des haricots.

Anderton


Enregistrer un commentaire