dimanche 4 juin 2017

Il a déjà tes yeux : une comédie bon enfant

En DVD et Blu-ray : TF1 Studio sort en vidéo Il a déjà tes yeux, la comédie de et avec Lucien Jean-Baptiste, accompagné de Aïssa Maïga et Vincent Elbaz.


C'est l'histoire d'un couple qui veut adopter un enfant. N'importe quel enfant. Et voici que l'agence d'adoption les prévient : un bébé les attend. Le bébé est blanc, Paul et Salimata noirs. Leur désir d'être parents est plus fort que cette différence de couleur de peau. Mais l'assistante sociale est sur ses gardes tandis que les parents de Salimata refusent d'accepter leur petit-fils.


Des trois premiers films de Lucien Jean-Baptiste réalisateur, je n'ai vu que La Première étoile, dont j'avais beaucoup aimé le ton si particulier. J'ai retrouvé la même approche dans Il a déjà tes yeux. A savoir un regard tendre et plein d'émotion sur la famille, les copains et la société française. Malgré tout. Sur le thème de la diversité - qui est la toile de fond du film -, Jean-Baptiste aurait pu faire une comédie à rire gras, en jouant à fond sur les préjugés. Il en existe des comédies comme ça. Pas besoin de les citer. Mais s'il aborde les situations où les autres, qu'ils soient pédiatre blanche ou nounou africaine, prennent systématiquement Salimata pour la nourrice du petit Benjamin, il refuse de s'apesantir, de forcer le train, de tomber dans la caricature. Car LJB rejette la méchanceté. La bêtise de chacun est à peine soulignée qu'il passe à autre chose.

Optimisme assumé

Lucien Jean-Baptiste refuse également d'opposer les individus, sous prétexte qu'il n'ont pas la même culture ou la même couleur de peau. Pas de communautarisme, au contraire ! La France de LJB est métissée et les préjugés sont surmontés grâce au dialogue, au bon sens. Même ceux qui voient d'un mauvais oeil cette adoption ne sont pas foncièrement méchants : ils sont victimes d'un système de pensée qui est d'un autre temps. Naïveté ? Je dirais plutôt optimisme et volonté de positiver quand on nous rabache les oreilles sur une France divisée ou haineuse. Il a déjà tes yeux n'est pas un film engagé ou moralisateur. Il ne délivre pas de message mais fait pour autant entendre sa petite voix sur des sujets graves, en grattant parfois là où ça fait mal, comme cette scène drôle où l'assistante sociale (Zabou Breitman) enchaîne tous les clichés sur l'Afrique ou cette scène où un policier antillais interpelle une Africaine.

Le propos du film est bien servi par une brochette d'acteurs qui apportent beaucoup de caractère à leurs personnages. Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga forment un joli couple. Simplicité du jeu, sincérité des émotions transmises, leur duo fonctionne bien. Vincent Elbaz campe à l'inverse avec beaucoup d'inventivité un "personnage" : un loser sympathique, un peu gaffeur, pas mal branleur. Bonnes prestations du reste du cast : Zabou Breitman, Delphine Théodore, Marie-Philomène Nga, Bass Dhem et Michel Jonasz.

Pour toutes ces raisons, Il a déjà tes yeux est une comédie bon enfant. Rien de péjoratif dans cette expression. C'est drôle et émouvant, tout en offrant un regard apaisé sur une société française dont les tensions ne sont pas occultées et dont les promesses sont exaltées. Et ça, ça fait du bien.

Anderton

Enregistrer un commentaire